pulvérisation finition 3DEXPERIENCE Make

Pulvérisation

Découvrez comment la Pulvérisation, un procédé de finition, fonctionne et les usages de ce procédé de fabrication. 

Introduction à la pulvérisation

La pulvérisation est une technique qui utilise un appareil de pulvérisation, en général combiné à de l’air comprimé pour pulvériser une pièce à usiner d’un revêtement choisi. Les revêtements varient de la peinture, à l’encre, au vernis et à d’autres matériaux.

Les aérographes et les pistolets à peinture sont les deux appareils principaux utilisés pour la pulvérisation industrielle. Ils se distinguent par leur taille ainsi que par la taille du motif de pulvérisation qu’ils produisent. Les aérographes sont transportables et s’appliquent souvent à des projets qui nécessitent beaucoup de détails tels que les techniques des beaux-arts, des pointes fines ou des retouches d’images. L’équipement utilisé avec les pistolets à peinture est en général conséquent. Les pistolets à peinture conviennent parfaitement pour recouvrir de grandes surfaces d’un revêtement liquide régulier. Les têtes interchangeables permettent aux utilisateurs de pulvériser différents motifs de manière automatisée ou manuelle.

La compagnie ferroviaire The Southern Pacific Railway revendique être l’une des premières à utiliser la technique de pulvérisation de peinture dans les années 1880. En 1887, alors qu’il tentait d’accélérer le processus de blanchiment à la chaux des murs interminables du soubassement de l’immeuble Marshall Field’s Wholesale Chicago Store, Joseph Binks développe une machine de pulvérisation de peinture à l’aide d’eau froide. Plus tard en 1893, Francis David Millet fait appel à J. Binks pour qu’il applique son système sur les bâtiments de l’exposition universelle World’s Columbian Exposition à Chicago. La rapidité du processus est impressionnante et les bâtiments de l’exposition sont appelés ceux de la « White City ».

Ed Seymore, le propriétaire d’une entreprise de peinture à Sycamore, dans l’Illinois, est reconnu pour avoir créé le pulvérisateur de peinture transportable en 1949 grâce à son invention consistant à mélanger un aérosol et de la peinture dans un contenant et d’y attacher la tête d’un pulvérisateur pour répandre une couche de peinture aluminium sur des radiateurs.

Il existe de nombreuses techniques de pulvérisation. Elles comprennent les systèmes d’air atomisé, le pistolet haut volume basse pression (HVLP) et les pistolets de pulvérisation sans air.

  • Les systèmes d’air atomisé sont les systèmes les plus conventionnels. Ils allient air comprimé et peinture pour produire de petites particules atomisées. Cette technique propose une finition de qualité à un taux rapide et peut se charger des formes complexes dentelées. Les diverses tailles et formes d’embouts permettent de réaliser différentes consistances de peinture.
  • Le pistolet haut volume basse pression (HVLP) se rapproche de la méthode traditionnelle, mais se différencie par une vitesse de pulvérisation réduite à cause de l’utilisation de différents embouts d’air et de liquide.
  • Les pistolets de pulvérisation sans air projettent de la peinture en douceur à travers une ouverture très petite, à l’aide de la pression hydraulique. Le conduit interne de l’embout pulvérisateur est façonné de manière à pulvériser mécaniquement une forme d’éventail très variable.


Outre les techniques ci-dessus, les cabines de pulvérisation servent à peindre les véhicules dans les ateliers de carrosserie automobile. La cabine correspond à un environnement fermé où la pression est contrôlée. Cela permet de créer minutieusement les conditions idéales de température, de circulation d’air et d’humidité et de produire une ventilation qui évacue les particules toxiques pour réduire et contrôler la pollution de l’air.

3DEXPERIENCE Make

Obtenez plusieurs devis pour vos projets en quelques secondes