La conception générative inspirée par le vivant

La suite de la marque SIMULIA aide les communautés scientifiques et techniques à révéler le monde dans lequel nous vivons grâce à la simulation réaliste.

Un pas de plus est franchi dans l’utilisation de la conception générative. Pour concevoir des pièces industrielles, CATIA Generative Design fait déjà de la création de forme automatique, en se basant sur un certain nombre de paramètres préétablis, dépendant des contraintes mécaniques et des relations avec d’autres pièces. Le résultat produit par automatisation correspond à une forme tridimensionnelle totalement inédite, extrêmement performante, légère et réalisable uniquement en impression 3D. Avec Morphogenesis, les capacités génératives vont encore plus loin.

Optimiser localement des masses

La morphogenèse est le processus de développement des formes des tissus et des organes, et Morphogenesis s’inspire de deux types de structures observables dans l’univers du vivant : les structures lattices (en treillis) et trabéculaires (intégrant de petites traverses).

Un des grands avantages de la structure lattice est la robustesse : la matière est très homogène, peu sensible aux contraintes exercées, et capable de déformations importantes. Les structures trabéculaires permettent d’optimiser localement des masses : elles sont alignées dans les directions de force et de stress, ce qui n’est pas le cas avec les lattices obtenues par réplication de motif.

Impressionnante diversité

La force de ce nouveau design génératif tient à sa très grande agilité et à la puissance créative des mathématiques sous-jacentes. Le concepteur peut ainsi intervenir sur la forme globale par un simple geste, influencer localement l’allure du modèle (solide, lattice, trabéculaire...), laisser le champ libre à son imagination et tester ainsi de très nombreuses possibilités. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de la conception générative : loin de produire des formes standardisées, elle ouvre au contraire une impressionnante diversité de possibles.

En complétant le génératif avec le bio-inspiré, Morphogenesis combine à la fois la créativité et le savoir-faire du concepteur ainsi que la richesse des structures lattices et trabéculaires. Le champ des possibles s’en trouve démultiplié et se libère des automatismes forcés pour réintroduire l’humain au cœur du processus.

LES STRUCTURES LATTICES

sont des structures en treillis possédant une organisation spatiale architecturée en réseau maillé : un motif géométrique élémentaire se répète pour remplir un volume.

LES STRUCTURES TRABÉCULAIRES

désignent généralement des structures osseuses. Les trabécules sont des travées de substance osseuse qui limitent les cavités du tissu spongieux.

Articles similaires

Corporate Report > 2018 > We are where materials take new form > When art purifies the air > Banner > Dassault Systèmes®
Lorsque l'art purifie l'air
L'impressionnante sculpture en textile de Kengo Kuma peut absorber les émissions polluantes de 90 000 voitures par an grâce à des matériaux innovants.
Corporate Report > 2018 > We are where materials take new form > When creators propose a better and more sustainable future > Banner > Dassault Systèmes®
Quand les créateurs proposent un avenir meilleur et plus durable
Dassault Systèmes s’est associé aux designers et architectes afin de susciter des postures créatives et des dispositifs pour le développement durable.
Corporate Report > 2018 > We are where materials take new form > Deepening our understanding of the world > Banner > Dassault Systèmes®
Approfondir la compréhension du monde
La suite logicielle rassemblée sous la marque SIMULIA aide les communautés scientifiques et techniques à révéler le monde dans lequel nous vivons grâce à une simulation réaliste du produit, de la nature et de la vie.
Corporate Report > 2018 > We are where materials take new form > Sustainable design: traditional is the new modern > Banner > Dassault Systèmes®
Design durable : et si la tradition était la nouvelle modernité ?
La technologie virtuelle offre de nouvelles possibilités. Les données sont-elles un matériau aussi authentique que le bois, le lin ou le cuir ?