Faire émerger les talents de demain

Rassembler recherche, entreprises et pouvoirs publics pour constituer un patrimoine de savoirs est indispensable pour former les forces de l’avenir.

Des étoiles dans les yeux des jeunes scientifiques nord-américains

Aux États-Unis et au Canada, un prix de plus d’un million de dollars sera attribué à l’équipe d’étudiants en sciences de l’ingénieur qui remportera le Space Challenge lancé par l’association Base 11. Le défi consiste à concevoir, construire et lancer une fusée à propulsion liquide à une altitude de 100 kilomètres d’ici décembre 2021. Le Space Challenge a pour objectif de révéler les vocations dans les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM).

Pour faire émerger les talents et susciter les vocations pour le spatial, le Space Challenge incite les universités à renforcer leurs programmes consacrés aux fusées, et donne aux étudiants la possibilité d’apprendre en bénéficiant d’un accès à des ressources critiques et à des experts de niveau mondial. Les équipes participant au défi acquièrent une expérience concrète en ingénierie, prototypage, tests, analyse des défaillances, gestion des données, mais aussi du travail en équipe, de la collaboration et de l’innovation.

Dassault Systèmes, partenaire de Base 11, met à disposition ses solutions de conception 3D et de simulation, et offre les frais d’inscription aux certifications SOLIDWORKS et CATIA, pour tous les membres étudiants des équipes universitaires.

Un nouveau Campus des métiers et des qualification

L’ingénieur marseillais Henri Fabre est l’inventeur de l’hydravion, qui vola pour la première fois sur l’étang de Berre en 1910. C’est logiquement sur les rives du même étang, à Marignane, que le Campus des métiers et des qualifications (CMQ) Henri Fabre a vu le jour.

Ce consortium d’établissements, secondaires, techniques et supérieurs accompagné par des employeurs, soutenu par l’ensemble des partenaires publics, héberge une pépinière de start-up et conseille les PME locales sur les technologies de l’industrie du futur. Dassault Systèmes, en fournissant les solutions de la plateforme 3DEXPERIENCE, s’est tout naturellement associé au projet, également soutenu par Airbus Helicopters dont le siège est aussi situé à Marignane et EDF.

La TEAM (Technologies & Expertise in Advanced Manufacturing) Henri-Fabre porte le volet industriel de ce projet de développement économique. Elle anime un pôle d’innovation mutualisée, dédié aux Industries du Futur. Accélérateur de technologie, elle offre avec ses partenaires aux entreprises du secteur industriel un ensemble de services : accompagnement à l’innovation et à la diversification, formation des salariés et des étudiants.

Identifier les futurs innovateurs

Quarante diplômés ont pris part au 3DS Hackathon, le week-end des 8 et 9 septembre 2018, sur le campus de l’université Western Australia. Premier hackathon organisé par Dassault Systèmes (3DS) en Australie, son objectif était d’identifier les jeunes diplômés qui seront les futurs leaders en matière d’innovation.

Rassemblés au sein d’équipes mais venus de différents horizons, les participants ont utilisé les applications de modélisation générative de la plateforme 3DEXPERIENCE. Les étudiants en informatique ont relevé avec succès le défi de la détection de fraude par carte de crédit en utilisant des algorithmes d’apprentissage automatique. Les étudiants en mécatronique, en chimie et en géosciences, ont impressionné l’équipe de 3DS par leurs compétences en matière d’Internet des objets (IoT) et d’intégration de machines.

Deux groupes d’ingénierie mécanique ont excellé dans leur analyse de cas dédié à la conception et à l’optimisation de la configuration d’une usine, démontrant une connaissance impressionnante de l’industrie, de la fabrication intelligente, de la robotique, de l’impression 3D et des véhicules autoguidés.

diplômés ont pris part au 3DS Hackathon, le week-end des 8 et 9 septembre 2018, sur le campus de l’Université Western Australia.

participants chercheurs doctorants et post-doctorants d’Europe, du Moyen-Orient, d’Inde et de Chine ont travaillé par équipes sur des images de tomodensitométrie et d’IRM du fémur.

Le Maroc, acteur pionnier de l’industrie du futur

“Le monde, l’industrie et les outils pour l’industrie sont en train de changer. Le Maroc doit être précurseur en se dotant des nouveaux outils, et l’ESSTI veut contribuer à cette révolution et accompagner le pays dans son industrialisation 4.0.” C’est ainsi que Chakib Bojji, président fondateur de l’ESSTI (École supérieure des sciences et technologies de l’ingénierie) de Rabat a commenté l’inauguration du 3DS Learning Lab, premier en son genre en Afrique du Nord.

Au sein du Lab, la personnalisation rendue possible par la plateforme 3DEXPERIENCE fournit aux élèves et aux enseignants un environnement de travail souple, accessible sur le cloud, et regroupant l’ensemble des activités essentielles au sein d’un projet. Des recherches pédagogiques en coopération avec des entreprises et des établissements d’enseignement supérieur de nombreux pays, dont la France, l’Inde et la Corée sont déjà à l’étude.

En outre, le 3DS Learning Lab de l’ESSTI de Rabat est le premier centre de certification académique en Afrique sur les outils Dassault Systèmes.

L’avenir de la modélisation multi-échelle

Dassault Systèmes soutient le Modelathon de l’université de Sheffield depuis sa création en 2015, cofinancé par l’EPSRC et organisé par l’Insigneo Institute pour la médecine in silico. Cet événement de quatre jours rassemble le meilleur de la théorie et de la pratique dans le domaine de la modélisation multi-échelle. En septembre 2018, le thème de cet événement annuel portait sur l’utilisation de la recherche digitale dans la modélisation multi-échelle des articulations arthrosiques pour améliorer les résultats des traitements pour les patients.

Quinze participants, chercheurs doctorants et post-doctorants d’Europe, du Moyen-Orient, d’Inde et de Chine ont travaillé par équipes sur des images de tomodensitométrie et d’IRM du fémur, afin de mieux comprendre la construction de modèles musculo-squelettiques, à éléments finis et cinématiques à partir de données cliniques personnalisées.

Pour Enrico Dall’Ara, maître de conférences au département d’oncologie et de métabolisme de l’université de Sheffield, “les personnes présentes à cet événement sont l’avenir de la modélisation multi-échelle dans le domaine du génie biomécanique. En les réunissant maintenant, non seulement il aide à partager connaissances et expertise, mais également à former les professionnels de la prochaine génération qui dirigeront notre domaine et la recherche dans le futur.”

Articles similaires

Corporate Report > 2018 > We will be there tomorrow > Design for life > Banner > Dassault Systèmes
Design for life
Les créations collectives deviennent centrales pour relier les défis du millénaire qui s’ouvre et les ambitions portées par les peuples du monde entier.
Corporate Report > 2018 > We will be there tomorrow > Industry as a way of seeing the world > Banner > Dassault Systèmes
L'industrie comme vision du monde
Dans La religion industrielle (2017), Pierre Musso soutient que l’industrie est une vision du monde, un souffle intérieur.
Corporate Report > 2018 > We will be there tomorrow > Are machines, like animals, governed by the laws of evolution? > Banner > Dassault Systèmes
La machine, un animal soumis aux lois d'évolution ?
L’intelligence artificielle et les chimpanzés du futur est sorti début 2019. Pascal Picq nous livre quelques réflexions sur l'évolution de l'Homme.
Corporate Report > 2018 > We will be there tomorrow > Pushing back the boundaries of knowledge to benefit the whole of Indian society > Banner > Dassault Systèmes
Repousser les limites du savoir au profit de tous en Inde
La Fondation Dassault Systèmes est une organisation caritative initiée en Europe en 2015 puis étendue aux États-Unis en 2016.
Corporate Report > 2018 > We will be there tomorrow > Banner > Dassault Systèmes®
Consumer electronics show: un monde d'opportunités
L’urbanisation accélérée, les évolutions démographiques, les impératifs environnementaux et les technologies cognitives modifient notre façon de vivre.