Le défi de Michel Desjoyeaux

Interview de Michel Desjoyeaux

Passionné par la compétition, Michel Desjoyeaux aborde son sport avec un professionnalisme exemplaire. Il sait à la fois innover et peaufiner le détail le plus courant. Il prépare chacune de ses courses autant à terre qu’en mer, en soignant avec la même minutie conception et mise au point de ses bateaux, manœuvres et stratégies météo.


Michel a toujours été passionné par la technologie et les innovations. Tous les bateaux qu’il a conçus portent son empreinte et nombre de ses développements ont été largement repris dans le monde de la voile.

 

Michel Desjoyeaux © Studio Zedda / FONCIA

Comment est née votre collaboration avec Dassault Systèmes ?

Michel Desjoyeaux : Quand on est  compétiteur et qu’on a envie d’arriver avant les autres, le but du jeu, c’est d’avoir tous les meilleurs outils à n’importe quel moment du processus. Et ça, ça démarre dès la conception.

Quels sont les apports d’un tel partenariat ?

Michel Desjoyeaux : Les logiciels 3D sont des outils très performants. Les équipes Dassault Systèmes nous ont donné un sérieux coup de main en termes de formation, ce qui nous a permis d’être rapidement efficaces. On a aujourd’hui face à nous un produit qui est au-delà de ce qu’on pouvait imaginer il y a seulement quelques mois, avant de commencer à jouer avec les solutions de Dassault Systèmes.

En quoi les logiciels 3D vous ont permis de mieux appréhender le bateau ?

Michel Desjoyeaux : Les logiciels 3D nous ont permis, pendant toute la phase de conception, de pouvoir imaginer beaucoup de choses. Ca peut être des choses assez anecdotiques comme le déplacement du "satellite" informatique mais aussi des choses plus essentielles. Par exemple, on a découvert qu’il fallait que l’axe du vérin de quille soit placé dans la quille avant qu’on la rentre dans le bateau, sinon on n’aurait pas pu le mettre. C’est tout bête, mais ça nous a certainement fait gagner beaucoup de temps.

Comment avez-vous utilisé CATIA dans la conception du bateau ?

Michel Desjoyeaux : Pour un bateau comme le monocoque 60' FONCIA, il y a tout un tas d’évolutions entre les premières ébauches et la version finale. Il y a des choses qui avancent, des choses qui reculent, des choses qui évoluent en permanence. D’ailleurs, ce serait amusant de visualiser toutes les évolutions qu’il y a eu jusqu’au produit final. Avec le logiciel CATIA, c’est beaucoup plus facile d’aller modifier un paramètre sans être obligé de tout redessiner. Avec CATIA, quand on corrige un élément, c’est l’ensemble du modèle qui est réactualisé. Cela nous a permis de connaître immédiatement l’impact de nos modifications sur l’ensemble du bateau.

Avez-vous également utilisé 3DVIA Composer ?

Michel Desjoyeaux : Avec 3DVIA Composer, on a la possibilité de faire des éclatés et des animations qui peuvent être très utiles pour la maintenance et pour l’échange en cas de problèmes  techniques lorsque l'on est à distance. Voir la même matière et les mêmes outils des deux côtés de la ligne téléphonique et pouvoir aller jusqu’au bout de la définition de chaque pièce, c’est un super outil. On sera certainement amenés à s’en servir.