Système de gestion environnementale

Objectif climat

Chez Dassault Systèmes, nous nous engageons à gérer l'ensemble de notre empreinte environnementale. En tant qu'éditeur de logiciels, notre objectif est d'aider nos clients, quel que soit leur secteur d'activité, à innover de façon durable. De ce fait, nous mettons tout particulièrement l'accent sur nos actions en faveur de l'environnement.

L'approche quadridimensionnelle de la TCFD (Task Force on Climate-Related Financial Disclosures) nous a été utile pour définir notre stratégie de gestion de ces problématiques essentielles. Découvrez ci-dessous la stratégie de notre entreprise pour faire face aux risques liés au changement climatique.

 

 

Éléments fondamentaux du cadre d’analyse fixé par la Task Force on Climate-Related Financial Disclosures (Source: TCFD)

 

 

Gouvernance

Les problématiques de durabilité, et par conséquent les risques climatiques, sont au cœur de la stratégie de Dassault Systèmes et sont gérés au plus haut niveau de la gouvernance d'entreprise.

  • Au niveau du conseil d'administration : Dassault Systèmes a désigné un administrateur principal, responsable des problématiques de durabilité (y compris, les risques climatiques) et de leur surveillance annuelle. Des critères de durabilité, notamment des critères liés au climat, ont été intégrés à la grille de rémunération variable du vice-président et du directeur général.
  • Au niveau du comité de direction : le directeur général adjoint en charge des industries, du marketing, et du développement durable est responsable de l'intégration transparente de la durabilité et de la réduction des impacts climatiques dans toutes les décisions stratégiques clés de l'entreprise.
  • Le responsable en chef de la durabilité de l'entreprise se doit de définir et de mettre en œuvre la stratégie de durabilité. Il est le secrétaire du comité Développement durable de l'entreprise. Chaque trimestre, le comité Développement durable regroupe les responsables de toutes les fonctions commerciales clés afin de discuter des progrès réalisés sur les questions transversales. Le comité est coprésidé par le secrétaire général de Dassault Systèmes et le directeur général adjoint en charge des industries, du marketing, et du développement durable.
  • D'un point de vue opérationnel, l'équipe chargée du développement durable gère une communauté de contacts Développement durable au sein des différentes fonctions commerciales, zones géographiques, marques et industries. Chaque trimestre, les équipes de gestion environnementale consultent les différentes fonctions commerciales, les responsables des différentes zones géographiques et les équipes chargées du reporting environnemental afin de garantir le suivi et le retour d'expérience en matière de reporting d’empreinte environnementale et de plans d'action.

Stratégie

Notre approche du changement climatique prend en compte notre empreinte environnementale ainsi que l'empreinte de nos produits et services.

  • Footprint environnementale (ou empreinte environnementale dite « négative ») : notre approche pour gérer notre empreinte directe comprend plusieurs niveaux :
    • Immobilier et installations : sélection de bureaux écologiques, tri des déchets courants et déploiement de certifications ISO 50 001, le cas échéant
    • Approvisionnement : achat d'énergie à faible émission de carbone, évaluation des performances de durabilité des produits acquis et discussions avec les principaux fournisseurs
    • Technologies de l'information : optimisation de l'efficacité énergétique des datacenters, extension de la durée de vie du matériel et gestion des déchets électriques et électroniques
  • Vous découvrirez une description complète de nos actions environnementales et de nos indicateurs clés de performance au chapitre 2 de notre rapport annuel.
  • Handprint environnementale (ou empreinte environnementale dite « positive ») : nous reconnaissons que le changement climatique nécessite, d'une part, de gérer les risques associés, et d'autre part, de saisir les opportunités de transformation durable de l'économie. Le développement de solutions qui aident nos clients à limiter leur impact sur le climat constitue un enjeu majeur de notre stratégie de limitation des risques liés au climat. Nous proposons ainsi des solutions de prototypage virtuel afin de réduire le gaspillage des matériaux pendant les phases de développement et de test des produits. Nous offrons également des technologies de création de villes intelligentes conçues pour optimiser l'utilisation des ressources dans les zones urbaines.

 

Découvrez comment nos solutions favorisent l’innovation durable grâce à nos témoignages clients.

Gestion des risques

L'identification et la cartographie des principaux problèmes de durabilité de Dassault Systèmes constituent le point de départ de notre stratégie de durabilité. Pour mener cette cartographie à bien, nous nous fions à des données internes et à des expertises externes, notamment aux normes proposées par le Sustainability Accounting Standards Board (SASB). 

Le SASB Materiality Map souligne les problématiques environnementales, sociales et de gouvernance les plus importantes du secteur. Vous pouvez les consulter ci-dessous.

Après un examen détaillé effectué par les parties prenantes en interne, ces problématiques sont en effet considérées comme importantes, non seulement pour le secteur au sens large mais également pour Dassault Systèmes. À ce titre, elles sont détaillées aux chapitres 1 et 2 de notre rapport annuel

La gestion de la consommation d'énergie et son impact sur le climat constituent les principaux risques identifiés par le SASB et les parties prenantes en interne. Le risque est régulièrement examiné dans le cadre des modifications relatives à la durabilité, proposées par le comité Développement durable, le comité de direction du groupe et le conseil d'administration, par l'intermédiaire du responsable du développement durable dédié.

Pour obtenir une évaluation détaillée de ces risques majeurs et des opportunités clés, vous pouvez consulter le chapitre 2 de notre rapport annuel.

Indicateurs de performances et objectifs

Chez Dassault Systèmes, nous reconnaissons que nous devons mesurer notre impact et définir des objectifs afin de gérer les risques liés au climat. Nous avons décrit nos objectifs environnementaux et nos indicateurs clés de performance au chapitre 2 de notre rapport annuel.

  • Indicateurs de performance: nous utilisons le protocole GHG pour analyser nos émissions de carbone. L'évaluation des émissions de gaz à effet de serre inclut le scope 1 (émissions liées à la détention ou au contrôle de sources d'énergie), le scope 2 (émissions indirectes liées à l'utilisation d'électricité, de vapeur, de chauffage ou de climatisation) et le scope 3 (autres émissions indirectes pertinentes de notre chaîne de valeur, comme l'achat de biens ou l'utilisation des produits vendus). Consultez le graphique ci-dessous pour découvrir notre intensité de carbone par collaborateur en 2018 par rapport à 2019, ainsi que la page 59 de notre rapport annuel pour une vue complète de nos indicateurs environnementaux.

Remarque sur les émissions de scope 3 liées à l'utilisation des produits vendus : l'utilisation de nos solutions implique la consommation d'énergie par nos clients, laquelle peut varier selon l'application et le temps d'utilisation. Dans le cadre du protocole GHG (Green House Gas Protocol), les émissions liées aux logiciels basés sur le cloud sont considérées comme des émissions directes, en particulier lorsque le fournisseur de logiciels contrôle les sources d'énergie des datacenters nécessaires à leur utilisation. En revanche, les émissions liées à l'utilisation d'un logiciel « sur site » par les clients sont plutôt considérées comme des émissions indirectes. En effet, les sources et la consommation d'énergie dépendent entièrement de l'infrastructure du client et sont généralement déjà indiquées dans le rapport GHG du client au scope 2 (émissions liées à l'achat d'énergie). Malheureusement, Dassault Systèmes n'est pas en mesure de collecter des données spécifiques de scope  3 directement auprès des clients ou des exploitants de datacenter afin d'évaluer précisément cette consommation. Néanmoins, en 2018, nous avons défini une méthodologie permettant d'estimer les émissions de gaz à effet de serre associées selon une hypothèse reposant sur le nombre d'utilisateurs, la consommation moyenne par utilisateur et l'application de facteurs d'émission. En 2019, nous avons renforcé notre méthodologie initiale afin de consolider notre estimation du nombre d'utilisateurs. Les résultats de cette analyse sont disponibles à la page 54 de notre rapport annuel de 2019. Cependant, le facteur d'incertitude inhérent à ces données demeure très élevé. Il reste d'ailleurs beaucoup de travail à accomplir dans le secteur du numérique pour développer une méthodologie solide qui puisse donner une idée précise des conséquences climatiques.

 

  • Objectifs : en décembre 2020, Dassault Systèmes a annoncé sa volonté de définir un objectif fondé sur la science dans le cadre de l'initiative mondiale Science Based Targets (SBTi), qui a pour but d'aider les entreprises à définir des objectifs fondés sur la science en vue de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et de transformer leurs opérations commerciales pour s'adapter à une économie à faible émission de carbone. Ce faisant, Dassault Systèmes s'engage à établir une feuille de route permettant de réduire ses émissions conformément aux recommandations actuelles de la science du climat.

 

Les objectifs adoptés par les entreprises pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre sont considérés comme « fondés sur la science » s'ils sont conformes aux dernières recommandations de la science du climat pour atteindre les objectifs fixés par l'Accord de Paris. Cet accord international doit permettre de renforcer la réponse mondiale face aux risques liés au changement climatique, de limiter le réchauffement mondial à moins de 2 °C au-dessus de la température de l'époque pré-industrielle et de poursuivre les efforts pour maintenir le réchauffement à 1,5 °C maximum.

Dassault Systèmes reconnaît le rôle essentiel que le milieu des affaires peut jouer dans la réduction des risques potentiels liés au changement climatique. En s'engageant à définir un objectif fondé sur la science, Dassault Systèmes applique la même rigueur scientifique qu'elle met au service de ses clients. Elle décide, en outre, de la manière dont ses opérations contribueront à la défense de l'environnement. 


« En tant qu'entreprise engagée et fondée sur la science, il est tout naturel pour nous d'adopter des objectifs ambitieux en matière d'émissions dans le cadre de l'initiative Science Based Targets », indique Florence Verzelen, Directrice générale adjointe en charge des industries, du marketing et du développement durable chez Dassault Systèmes. « Nous sommes fiers de joindre nos efforts à ceux des plus grandes entreprises internationales, car nous pensons que le changement climatique ne constitue pas seulement l'un des plus grands risques au monde mais qu'il s'agit également de l'une des meilleures opportunités d'innovation durable de notre histoire. »


« Les Nations Unies ont qualifié la période 2020-2030 de « Décennie de l'action » en matière de climat, car des actions ambitieuses sont nécessaires maintenant, et non dans quelques années », souligne Alice Steenland, responsable en chef de la durabilité chez Dassault Systèmes. « Chez Dassault Systèmes, l'initiative Science Based Targets est un moyen de garantir que nous jouons pleinement notre rôle, que ce soit dans le cadre de nos opérations ou lorsque nous œuvrons pour permettre à nos 270 000 clients d'adopter des modèles plus durables. »