févr. 09 2005

DASSAULT SYSTEMES CONFORTE SA POSITION DE LEADER ET ANNONCE UNE FORTE CROISSANCE DE SON CHIFFRE D’AFFAIRES ET DE SON RESULTAT NET PAR ACTION EN 2004

Paris, France, le 9 février 2005 - Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq: DASTY; Euronext Paris: #13065, DSY,PA), l'un des leaders mondiaux des logiciels 3D et  de solutions gérant le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management - PLM), annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2004 et pour l'exercice clos le 31 décembre 2004.

FAITS FINANCIERS MARQUANTS

 

Quatrième trimestre
• Les résultats du quatrième trimestre sont en ligne avec les objectifs
• Le chiffre d’affaires s’établit à 239,9 millions d’euros, en hausse de 5% et de 9% à taux de change constants
• Les dépenses d’exploitation sont en hausse de 10%, reflétant les investissements en R&D et en réseaux de distribution pour les petites et moyennes entreprises
• Le résultat net par action s’élève à 0,51 euro en US GAAP et à 0,52 euro hors coûts d’acquisition
• Le chiffre d’affaires de SolidWorks est en hausse de 23% (33% en dollars US) et ses ventes de licences augmentent de 26%

 

Année 2004
• Tous les objectifs financiers sont atteints sur l’année 2004
• Le chiffre d’affaires s’élève à 796,6 millions d’euros, en hausse de 6% et de 9% à taux de change constants
• Le chiffre d’affaires logiciel s’élève à 670,9 millions d’euros, en hausse de 4% et de 8% à taux de change constants
• Le chiffre d’affaires de l’activité orientée processus est en hausse de 3% et de 7% à taux de change constants
• Le chiffre d’affaires SolidWorks est en hausse de 16% (28% en dollars US)
• Le chiffre d’affaires PDM a franchi le seuil des 100 millions d’euros, en hausse de 8% et de 11% à taux de change constants
• La marge d’exploitation en normes US GAAP s’élève à 28,8% en progression par rapport à 28.2% en 2003.
• La marge d’exploitation, hors coûts d’acquisition, est comme prévu, stable à 29.0%
• En normes US GAAP, le résultat net par action s’élève à 1,35 euro, en hausse de 14%
• Le résultat net par action hors coûts d’acquisition s’élève à 1,36 euro en hausse de 11%

 

"Dassault Systèmes a atteint l’ensemble de ses objectifs pour l’année 2004. Nous avons accentué notre position de leader sur le marché, avec un chiffre d'affaires exprimé en dollar US en forte croissance affichant une hausse de 16%. L’ensemble des zones géographiques ont contribué à cette croissance, avec une excellente performance des Amériques. Les succès rencontrés par la 3D et le PLM auprès d'entreprises de toutes tailles et dans des secteurs variés sont révélateurs de l'attrait des solutions de Dassault Systèmes", a commenté Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes.

"Notre activité PDM a franchi le seuil des 100 millions d’euros, grâce à une solide performance pour la quatrième année consécutive. Notre activité de gestion numérique de la fabrication a bien progressé, nos solutions DELMIA ayant été largement adoptées par les grands comptes et leurs sous-traitants. »."

"SolidWorks a réalisé une excellente performance en 2004 avec un chiffre d’affaires et des ventes de nouvelles licences records. Nous avons continué à gagner de nombreux utilisateurs 2D grâce à la performance, la simplicité d’utilisation et le retour sur investissement rapide de SolidWorks. Sur la base de la croissance de son chiffre d'affaires 2004, nous sommes heureux de constater que SolidWorks maintient sa position de leader sur le marché de la 3D."
 
“En résumé, 2004 a été une bonne année, au cours de laquelle nous avons investi de manière significative pour notre croissance future. Dassault Systèmes est bien positionnée pour offrir des technologies innovantes dans le PLM grâce à une stratégie centrée sur la R&D. Ces investissements permettent à nos solutions logicielles PLM, d’offrir aux clients une forte valeur ajoutée en terme d’innovation et de productivité et d’assurer notre pénétration dans de nouveaux secteurs, à l’image de ce que nous faisons dans la gestion des chaînes de production. » a conclu M.Charlès.
 

 

Chiffres clés du quatrième trimestre et faits marquants

Chiffre d’affaires

Au quatrième trimestre 2004, le chiffre d’affaires a augmenté de 5% à 239,9 millions d‘euros et de 9% à taux de change constants par rapport aux 227,8 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2003.


Au cours du trimestre, le chiffre d’affaires logiciel a augmenté de 5% à 206,4 millions d’euros et de 9% à taux de change constants, comparé aux 196,5 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2003.  Le chiffre d’affaires service a augmenté de 7% à 33,5 millions d’euros, et de 11% à taux de change constants comparé aux 31,3 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2003. Les nouvelles ventes de licences CATIA et SolidWorks ont augmenté de 12% sur le trimestre pour atteindre 19 726 licences, contre 17 561 licences sur la même période en 2003.

Au quatrième trimestre 2004, le chiffre d’affaires orienté processus, comprenant le chiffre d’affaires PDM (gestion des données produits), s’est élevé à 198,6 millions d’euros, en hausse de 2% et de 6% à taux de change constants comparé aux 194,1 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2003. Le  chiffre d’affaires PDM s’est élevé à 35,6 millions d’euros, inchangé par rapport au quatrième trimestre 2003 et en hausse de 4% à taux de change constants. Sur la période, les ventes de licences CATIA ont augmenté de 3% à 10 786 licences.

Le chiffre d’affaires SolidWorks a augmenté de 23% (33% en dollars US) à 41,3 millions d’euros , comparé aux 33,7 millions d’euros réalisés l’année dernière à la même époque. Le nombre de licences SolidWorks a augmenté de 26% par rapport à l’année dernière pour atteindre un total trimestriel record de 8 940 licences.

 

 

Résultat d’exploitation, marge d’exploitation et résultat net par action

Au quatrième trimestre 2004, le résultat d’exploitation a baissé de 2% à 88,3 millions d’euros (marge d’exploitation de 36,8%), comparé aux 89,8 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2003 (marge d’exploitation de 39,4%). Le résultat d’exploitation hors coûts d’acquisition a baissé de 3% à 88,4 millions d’euros au quatrième trimestre 2004, contre 90,8 millions d’euros au quatrième trimestre 2003. Comme anticipé, la marge d’exploitation hors coûts d’acquisition est en baisse, reflétant les investissements effectués dans les activités marketing et vente  destinées au marché des petites et moyennes entreprises à la fois dans le PLM et sur le marché d'entrée de la 3D, ainsi que les investissements de R&D. La marge d’exploitation hors coûts d’acquisition a baissé à 36,8% au quatrième trimestre 2004, comparée aux 39,9% hors coûts d’acquisition du quatrième trimestre 2003.

Le résultat net par action a augmenté de 2% à 0,51 euro par action au quatrième trimestre 2004 par rapport au 0,50 euro par action du quatrième trimestre 2003.  Le résultat net par action hors coûts d’acquisition a augmenté de 2% à 0,52 euro par action comparé au 0,51 euro par action réalisé au quatrième trimestre 2003.

 

 

Résultats financiers de l’année 2004

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires de l’année 2004 s’est élevé à 796,6 millions d’euros en hausse de 6% et de 9% à taux de change constant, reflétant à la fois une amélioration des activités logiciel et service. Le chiffre d’affaires logiciel s’est élevé à 670,9 millions d’euros en hausse de 4% et de 8% à taux de change constants. Le chiffre d’affaires service s’est élevé à 125,7 millions d’euros en hausse de 15% et de 19% à taux de change constants. Sur l’année, la marge brute de l’activité service a augmenté de 1,7 point de pourcentage à 19,6% comparée aux 17,9% réalisés en 2003. Le chiffre d’affaires 2004 est constitué pour 84% du chiffre d’affaires logiciel et pour 16% du chiffre d’affaires service. La partie récurrente du chiffre d’affaires logiciel continue de constituer une part importante du chiffre d’affaires logiciel, et représente 51% des ventes logiciel total en 2004. Les ventes de licences CATIA et SolidWorks ont augmenté de 9% à 62 577 licences, comparées aux 57 524 licences vendues en 2003.

En 2004, le chiffre d’affaires orienté processus, comprenant le chiffre d’affaires PDM (gestion des données produits), s’est élevé à 650,7 millions d’euros, en hausse de 3% et de 7% à taux de change constants par rapport aux 629,1 millions d’euros réalisés en 2003. Le chiffre d’affaires PDM s’est élevé à 101,7 millions d’euros, en hausse de 8% et de 11% à taux de change constants. En 2004, les ventes de licences CATIA ont atteint 32 695, en hausse de 2% par rapport aux
32 163 licences vendues en 2003.

Sur l’exercice, le chiffre d’affaires SolidWorks  s’est élevé à 145,9 millions d’euros, en hausse de 16% par rapport à l’exercice précédent, et de 28% en dollars US, devise de publication de ses concurrents. Les ventes de licences SolidWorks ont augmenté de 18% pour atteindre le niveau record de 29 882 licences en 2004, témoignant d’une forte demande dans toutes les régions du monde.

Au cours l’année 2004, le chiffre d’affaires pour l’ensemble des trois zones géographiques est en hausse. Le chiffre d’affaires réalisé en Amérique a connu la plus forte croissance, soit 7% et 18% à taux de change constants et représente 29% du chiffre d’affaires total. Le chiffre d’affaires réalisé en Europe est en hausse de 5% et représente 47% du chiffre d’affaires total. Le chiffre d’affaires réalisé en Asie est en hausse de 5% et de 8% à taux de change constants et représente 24% du chiffre d’affaires total.

 

Résultat d’exploitation, marge d’exploitation, résultat net par action et situation financière

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières, a commenté : "Nous sommes satisfaits des performances financières du Groupe en 2004, avec une forte croissance de notre chiffre d'affaires et de notre résultat. Par deux fois au cours de l’année, nous avons revu à la hausse nos objectifs de chiffre d'affaires, en raison principalement d'une amélioration de la demande pour nos solutions logicielles. Notre marge d'exploitation est restée stable à 29.0% hors coûts d’acquisition, malgré les effets négatifs des taux de change et le fait que nous avons continué d'investir pour développer nos ressources en R&D, renforcer et étoffer nos circuits de distribution et entreprendre de nouvelles initiatives de croissance."

En 2004 le résultat d’exploitation s’est élevé à 229,8 millions d’euros en hausse de 8% (marge d’exploitation de 28,8%), comparé aux 212,7 millions d’euros (marge d’exploitation de 28,2%) réalisés en 2003. Le résultat d’exploitation hors coûts d’acquisition s’est élevé à 231,2 millions d’euros en 2004, en hausse de 6% comparé aux 218,6 millions d’euros réalisés en 2003. La marge d’exploitation hors coûts d’acquisition est restée stable à 29,0%. Pendant l’année 2004, la société a développé ses capacités en R&D, avec une augmentation de 7% des effectifs qui s’élèvent à 2 171 fin 2004. Les dépenses marketing et commerciales ont augmenté reflétant dans une large mesure le développement de nos ressources dédiées au marché des petites et moyennes entreprises.

Sur l’exercice, le résultat net par action s’est élevé à 1,35 euro, en hausse de 14% par rapport à 2003. Le résultat net par action hors coûts d’acquisition a augmenté de 11% à 1,36 euro, comparé au 1,22 euro par action en 2003.

Dassault Systèmes maintient une situation financière solide, avec une trésorerie atteignant 552,8 millions d’euros au 31 décembre 2004. Les flux de trésorerie générés par les opérations d’exploitation se sont élevés à 209 millions d’euros sur l’année 2004. En 2004, la société a versé des dividendes pour un montant total de 38 millions d’euros.


Dassault Systèmes prépare ses comptes consolidés conformément aux normes US GAAP et aux normes comptables françaises comme exigé par la loi française. En plus des US GAAP qui restent la norme comptable de référence pour les publications de résultats financiers, à compter du premier janvier 2005, la Société préparera des données financières consolidées en normes IFRS, comme pour la plupart des sociétés européennes cotées, et ceci en remplacement des normes françaises.

 

Stratégie, technologie et partenariats

Au cours du quatrième trimestre 2004, Dassault Systèmes et Microsoft Corp, ont annoncé la formation d’une alliance globale sur plusieurs années, dans le but de fournir aux entreprises de toutes tailles les solutions de conception 3D et de gestion du cycle de vie des produits (V5 PLM - Product Lifecycle Management) développées par Dassault Systèmes, tirant ainsi le meilleur parti de la plate-forme logicielle de Microsoft. En s’appuyant sur la plate-forme Microsoft, les entreprises cherchent à accroître la valeur qu’elles apportent à leurs clients grâce à des solutions faciles à utiliser, à déployer et à maintenir avec peu de développements spécifiques et de faibles coûts d’intégration. Cette alliance permettra à un éventail de clients nettement élargi de profiter pleinement de la collaboration en 3D ainsi que du PLM. Microsoft et Dassault Systèmes ont également décidé d’explorer les opportunités de collaboration pour encourager l’adoption du langage XML pour les applications 3D utilisées par les industries graphiques et de la conception.

Au cours du quatrième trimestre, Dassault Systèmes et CAXA, premier éditeur de solutions de gestion du cycle de vie des produits en Chine, ont annoncé la formation d’une alliance stratégique dans le but de créer et de commercialiser des solutions de conception développées en Chine et basées sur la technologie PLM V5 de Dassault Systèmes. Ces solutions seront développées dans un centre de R&D commun exploité par CAXA à Pékin, où la technologie et les compétences de CAXA en R&D seront associées aux solutions 3D PLM et aux composants V5 de Dassault Systèmes. Dans le cadre de cette alliance stratégique, CAXA développera et commercialisera CAXA V5, une nouvelle génération de solutions PLM 2D-3D intégrées, évolutives et destinées au marché chinois, qui inclut certains composants technologiques V5 développés par Dassault Systèmes.

Delmia Corp, et OMRON Corp, l’un des premiers fabricants de systèmes de commande pour l’automatisation industrielle, ont annoncé la formation d’un partenariat stratégique en novembre, aux termes duquel OMRON proposera les solutions DELMIA Automation aux automaticiens en tant que nouvelle plate-forme de programmation collaborative. En qualité de partenaire commercial de DELMIA, OMRON intégrera DELMIA Automation dans ses solutions d’automatisation et réseau de nouvelle génération (Control and Network Solutions) fondées sur l’architecture CAA V5 (Component Application Architecture Version 5) de Dassault Systèmes.

Début janvier 2005, Dassault Systèmes a finalisé l’acquisition précédemment annoncée des filiales de RAND Worldwide au Royaume Uni, en Suède, en Allemagne et en Suisse, ainsi que de la filiale Rand Technologies C.I.S. Inc. présente en Russie., Dassault Systèmes a par ailleurs porté de 60% à 70% sa participation dans le capital de RAND North America, Inc.

 

Business Outlook

Thibault de Tersant a déclaré : "Nous estimons que Dassault Systèmes est en mesure d’accélérer sa croissance en 2005. Nous confirmons donc notre objectif de croissance d’environ 11 à 12% à taux de change constants. Nous ajustons notre objectif de chiffre d’affaires à environ 865 – 875 millions d’euros pour 2005, afin de prendre en compte l'effet négatif d'un taux de change de 1,30 dollar US pour 1,00 euro, contre 1,25 dollar US précédemment. Sur la base de ce taux de change, notre objectif de résultat net par action avant coûts d’acquisition et comptabilisation des stock-options est de 1,45 à 1,47 euros. Pour le premier trimestre 2005, notre objectif de croissance du chiffre d'affaires est d’environ 9-12% à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2003, pour un objectif de chiffre d’affaires publié d’environ 190-195 millions d’euros sur la base d’un taux de change du dollar US à 1,30. Notre objectif de résultat net par action est de 0,25 à 0,26 euro hors coûts d’acquisition et coûts des stocks-options."

"Nous avons décidé d'anticiper l'adoption de la réglementation SFAS 123(R), « Share-Based Payments », au 1er janvier 2005. En prenant en compte les options actuelles non encore exerçables et une anticipation d’attribution en 2005, nous estimons que les dépenses liées aux stock-options devraient avoir un impact de moins de 1 point sur la marge d'exploitation. Le nombre de nouvelles stock options ainsi que leur coût sont une simple estimation, mais nous pensons que l’impact d’un point de marge est une  prévision prudente."

"Sur la base de notre objectif de chiffre d’affaires pour 2005, de nos projets d’investissement et des estimations de taux de change, la Société a établi un objectif de marge d'exploitation hors coûts d’acquisition et hors SFAS 123(R) d’environ 29%, sans changement par rapport aux prévisions précédentes et stable par rapport à 2004."

 

Notes
1- Toutes les données comparatives sont mentionnées d'une année sur l'autre sauf indication contraire,
2- Toutes les données financières sont non-auditées et établies en conformité avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U.S. GAAP). Des informations financières complémentaires, spécifiquement identifiées, sont également présentées hors coûts d'acquisition (principalement l'amortissement technologique et d'autres coûts associés) et ne sont donc pas en conformité avec les normes U.S. GAAP. Il s’agit notamment de la présentation du résultat d'exploitation, de la marge d'exploitation et du résultat par action ainsi que des analyses à taux de change constants. Nous publions  sur notre site web
http://www.3ds.com/corporate/investors/ et dans les tableaux de ce communiqué, une réconciliation entre les données U.S. GAAP et Non U.S. GAAP.
3-  La Société utilise la croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants pour évaluer sa performance financière par rapport aux périodes précédentes et pour mesurer sa croissance estimée afin de planifier et fixer des objectifs pour l'avenir. La Société considère que cette mesure est un indicateur important des progrès de la Société et de ses perspectives car elle offre une meilleure évaluation des évolutions de l'activité en éliminant les variations dues aux fluctuations de change. La Société considère que la présentation de cet indicateur est pertinente et utile pour les investisseurs car il leur permet d'évaluer la croissance du chiffre d'affaires de la même façon que le management de DS le fait, de mieux comprendre la croissance du chiffre d'affaires de la Société et rend plus simple la comparaison de la performance de Dassault Systèmes avec d'autres sociétés, en particulier des concurrents, dont la monnaie de publication peut être différente de celle de Dassault Systèmes. La croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants, telle que la Société la calcule, peut ne pas être comparable à des indicateurs du même nom utilisés par d'autres sociétés.

 

Conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise une conférence téléphonique aujourd'hui, mercredi 9 février 2005 à 16h00 (heure de Paris), Cette conférence téléphonique est accessible par Internet sur le site http://www.3ds.com/corporate/investors/. Vous devez vous rendre sur le site au moins quinze  minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer tous les logiciels nécessaires, La conférence sera disponible pendant 30 jours. Les données financières abordées lors de la conférence téléphonique seront disponibles sur le site Internet de la Société avant le début de la conférence http://www.3ds.com/corporate/investors/. Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site  http://www.3ds.com/corporate/investors/ ou en téléphonant au service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au (33) 1.40.99.69.24.

 

Les informations indiquées ci-dessus qui ne sont pas de nature historique mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les objectifs de croissance sur 2005, sur une base publiée et à taux de change constants, du chiffre d'affaires sur 2005, de marge d'exploitation pour l'année 2005 hors coûts d’acquisition et SFAS 123R, des objectifs de  croissance du chiffre d’affaires au premier trimestre 2005 à taux de change constant, ainsi que de prévision de chiffre d’affaires sur le premier trimestre 2005 sont des déclarations relatives aux perspectives d’avenir de la Société (« forward looking statements » telles que définies par la Section amendée 21E du Securities Act of 1934 des Etats Unis) ; ces déclarations sont fondées sur les avis et hypothèses actuellement retenus par la direction ; elles prennent en compte un certain nombre de risques anticipés et d’incertitudes mais elles peuvent ne pas avoir intégré d’autres risques ou hypothèses non connus ; en conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être différents de façon substantielle des résultats et des performances prévues, du fait notamment des facteurs suivants: (i) les fluctuations des devises, (ii) la réduction des dépenses d’investissement dans les infrastructures technologiques résultant  d’un changement de l’environnement économique ou des conditions de marché et pouvant impacter négativement la demande envers nos solutions, (iii) les difficultés ou changements défavorables affectant nos partenaires ou nos rapports avec nos partenaires, y compris notre partenaire stratégique, IBM, (iv) le développement de nouveaux produits et les évolutions technologiques, et (v) les erreurs ou défauts de nos produits. Des évolutions défavorables de ces facteurs ainsi que d’autres événements tels que décrits dans les rapports de la Société enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission, dont le document 20F de l'exercice clos le 31 décembre 2003, enregistré auprès de la SEC le 30 juin 2004, pourraient sensiblement affecter la situation financière de la Société ou ses résultats.