févr. 04 2004

DASSAULT SYSTEMES atteint ses objectifs 2003, avec des gains de part de marché importants et une hausse de sa marge d’exploitation

  • Des résultats conformes aux prévisions pour le quatrième trimestre 2003 avec un chiffre d'affaires de 227,8 millions d'Euros, une marge d'exploitation de 39,4% et, en normes US GAAP, un résultat net par action de 0,50 Euro. Avant coûts d'acquisition, la marge d'exploitation s'élève à 39,9% et le résultat net par action à 0,51 Euro.
  • A taux de change constant, le chiffre d'affaires augmente de 8% au quatrième trimestre et de 5% sur l'année 2003. A taux de change constant le chiffre d'affaire Logiciels est en hausse de 8% au quatrième trimestre et de 4% sur l'année 2003.
  • DS renforce sa position de leader du marché du PLM, pour atteindre 23% de parts de marché en 2003, en augmentation de 2 points
  • La marge d'exploitation augmente de plus de 1 point en 2003 à 29.0% avant coûts d'acquisition ; la marge d'exploitation en normes US GAAP atteint 28.2% en 2003.
  • DS confirme son objectif de croissance du revenue 2004 de 6-7% à taux de change constant



Paris, France, le 5 février 2004 -  Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq: DASTY; Euronext Paris: #13065, DSY.PA), l'un des leaders mondiaux du développement de solutions gérant le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management - PLM), annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2003 et pour l'exercice clos le 31 décembre 2003.

FAITS FINANCIERS MARQUANTS

QUATRIEME TRIMESTRE

Le chiffre d’affaires a augmenté de 2% à 227,8 millions d’Euros sur une base publiée et de 8% à taux de change constant au quatrième trimestre 2003. Les activités Logiciels et les activités Services sont en hausse par rapport au quatrième trimestre 2002. Sur une base publiée, le résultat net par action a augmenté de 11% à 0,50 Euro par action diluée au quatrième trimestre 2003, comparé à 0,45 Euro par action diluée au quatrième trimestre 2002. Le résultat net par action hors coûts d’acquisition a lui aussi augmenté de 11% à 0,51 Euro par action diluée au quatrième trimestre 2003, comparé à 0,46 Euros par action diluée à la même période l’année dernière.

Le chiffre d’affaires de l’activité Logiciels a augmenté de 1% sur une base publiée et de 8% à taux de change constant par rapport au quatrième trimestre 2002. Le chiffre d’affaires de l’activité Logiciels, représentant 86% du chiffre d’affaires total, s’est élevé à 196,5 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 contre 194,4 millions d’Euros l’année dernière à la même époque. Le chiffre d’affaires Logiciels récurrent s’élève à 43% du chiffre d’affaires total au quatrième trimestre 2003. Les prestations de service et autres revenus représentent 14% du chiffre d’affaires total et s’élèvent à 31,3 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 contre 30,0 millions d’Euros au quatrième trimestre 2002. Les ventes de services et autres revenus ont augmenté de 4% par rapport à l’année dernière sur une base publiée et de 11% à taux de change constant.

Les ventes de licences CATIA et SolidWorks ont été bonnes au quatrième trimestre 2003. Elles ont en effet augmenté de 8% par rapport à l’année dernière, atteignant ainsi un total de 17.561 licences vendues. Sur ce total, CATIA représente 10.493 licences, soit une augmentation de 3% par rapport au quatrième trimestre 2002. Les ventes de licences SolidWorks ont augmenté très fortement au quatrième trimestre 2003 pour atteindre le niveau record de 7.068 licences vendues, en hausse de 17% par rapport au quatrième trimestre 2002.

Sur une base publiée, le résultat d’exploitation a augmenté de 10% à 89,8 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 (marge d’exploitation 39,4%), comparé aux 81,4 millions d’Euros au quatrième trimestre 2002 (marge d’exploitation 36,3%). Le résultat d’exploitation avant coûts d’acquisition a augmenté de 9% à 90,8 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 par rapport aux 83,5 millions d’Euros réalisés pour la même période l’année dernière. La marge d’exploitation avant coûts d’acquisition s’est élevée à 39,9% au quatrième trimestre 2003, représentant une amélioration de près de 3 points par rapport à la même période l’année dernière (marge d’exploitation avant coûts d’acquisition de 37,2%). Cette amélioration est liée à la politique de contrôle des coûts mise en place par la société.

Le chiffre d’affaires de l’activité orientée Processus, qui comprend les solutions de gestion de données produit et de collaboration (PDM), s’élève à 194,1 millions d’Euros au quatrième trimestre, stable par rapport au quatrième trimestre 2002 sur une base publiée et en augmentation de 5% à taux de change constant. Le chiffre d’affaires PDM est en hausse de 15% à 35,6 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 et en hausse de 21% à taux de change constant par rapport au quatrième trimestre 2002. Le chiffre d’affaires logiciels PDM provenant de l’utilisateur final s’établit à 67,0 millions de dollars au quatrième trimestre 2003. Le chiffre d’affaires de l’activité orientée Conception s’élève à 33,7 millions d’Euros au quatrième trimestre 2003 en augmentation de 10% par rapport au quatrième trimestre 2002. En dollars, la devise de publication de la plupart des concurrents dans cette activité, le chiffre d’affaires de l’activité orientée Conception a augmenté de 31% au quatrième trimestre. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires PDM et le chiffre d’affaires de l’activité orientée Conception ont représenté respectivement 16% et 15% du chiffre d’affaires total.

La société continue de maintenir une situation financière solide, sans endettement bancaire. Les disponibilités et placements à court terme atteignent 439,7 millions d’Euros au 31 décembre 2003.

ANNEE 2003

Le chiffre d’affaires de l’année 2003 s’est élevé à 754,8 millions d’Euros  contre 774,1 millions d’Euros en 2002, en baisse de 2% sur une base publiée mais en augmentation de 5% à taux de change constant. Sur une base publiée, le résultat net par action a augmenté de 8% à 1.18 Euro par action diluée en 2003, contre 1,09 Euro par action diluée en 2002. Le résultat net par action hors coûts d’acquisition a augmenté de 4% à 1,22 Euro par action diluée en 2003 contre 1,17 Euro par action diluée en 2002.

Sur une base publiée, le résultat d’exploitation a augmenté de 5% à 212,7 millions d’Euros (marge d’exploitation 28,2%) comparé à 203,0 millions d’Euros (marge d’exploitation 26,2%) en 2002. Le résultat d’exploitation avant coûts d’acquisition a augmenté de 2% à 218,6 millions d’Euros en 2003 contre 214,1 millions d’Euros en 2002. La marge d’exploitation avant coûts d’acquisition a augmenté de 1,30 point pour atteindre 29,0% en 2003, contre 27,7% en 2002. En 2003, la société a augmenté ses effectifs de R&D de 6% au niveau mondial. Les charges d’exploitation ont augmenté de 3,4% en 2003 à taux de change constant proche de l’augmentation de 3,5%  de l’effectif moyen total de la société.

Le chiffre d’affaires de l’activité Logiciels s’est élevé à 645,6 millions d’Euros en 2003, contre 669,9 millions d’Euros en 2002, représentant une baisse de 4% sur une base publiée, mais une hausse de 4% à taux de change constant par rapport à 2002. La partie récurrente du chiffre d’affaires Logiciels est toujours importante et représente 51% du chiffre d’affaire Logiciels total en 2003. Sur l’année, 57.524 licences ont été vendues, dont 32.163 licences CATIA et 25.361 licences SolidWorks. Les ventes de services se sont élevées à 109,2 millions d’Euros contre 104,2 millions d’Euros en 2002, soit une hausse de 5% sur une base publiée et de 13% à taux de change constant.

 

En 2003, le chiffre d’affaires de l’activité orientée Processus s’est élevé à 629,1 millions d’Euros, en baisse de 3% par rapport à 2002 sur une base publiée mais en hausse de 2% à taux de change constant. Le chiffre d’affaire PDM s’est élevé à 94,6 millions d’Euros en augmentation de 14% sur une base publiée et de 21% à taux de change constant par rapport à 2002. Le chiffre d’affaires orienté Conception s’élève à 125,7 millions d’Euros en 2003, juste en dessous du chiffre d’affaires de 126,2 millions d’Euros réalisé en 2002. Cependant, calculé en dollars, le chiffre d’affaires orienté Conception a augmenté de 19% par rapport à 2002. Pour l’année 2003, le chiffre d’affaires PDM représente 13% du revenue total et le chiffre d’affaires orienté Conception 17%.

Charles Edelstenne, Président du Conseil d'Administration a commenté : "En quelques années, Dassault Systèmes est passé du statut de fournisseur de produits de CAO à celui de leader mondial des solutions de gestion du cycle de vie du produit (PLM). Cette transformation a été menée par la société dans un environnement économique difficile, tout en continuant d'afficher de solides performances financières et une forte rentabilité."

Bernard Charlès, Directeur Général, a commenté : "Je suis heureux d'annoncer que nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés pour 2003. Nous avons renforcé notre position de leader du marché du PLM, en gagnant 2 points de parts de marché en 2003 et en affichant une croissance, exprimée en dollars de 17% de notre chiffre d'affaires sur l'année. Nous continuons d’apporter une forte valeur ajoutée à nos clients et à nos partenaires. Nous pensons que 2004 sera à nouveau une année de gains de parts de marché et de forte rentabilité pour Dassault Systèmes."

« Le PLM devient une réalité car il permet de catalyser le changement et les transformations au sein des entreprises. Un an après avoir choisi la solution V5 PLM, Toyota a lancé le nouveau modèle SIENTA sur le marché japonais, illustrant ainsi la rapidité d’adoption de la V5 PLM, la SIENTA étant la première voiture développée à partir des technologies V5 de Dassault Systèmes. De plus, nos solutions V5 PLM Express sont en train de créer une vraie dynamique au sein des PMEs, marché que nous souhaitons développer en 2004. »

"Notre activité PDM s'est très bien développée au cours de l'année, avec plus de 1000 nouveaux clients, permettant d'atteindre une base de près de 5600 clients à la fin de l'année. L'offre combinée ENOVIA et SMARTEAM est particulièrement performante comme le prouve la croissance de nos ventes de logiciels PDM qui, reportée en dollars, est supérieure à l'ensemble de nos concurrents en 2003. SolidWorks, leader sur le marché orienté conception, a réalisé la meilleure performance trimestrielle de son histoire, en affichant une forte croissance du chiffre d'affaires, des licences et du résultat."

Thibaut de Tersant, Directeur Financier a commenté : "La tendance positive du troisième trimestre s'est poursuivie au quatrième trimestre, avec pour la seconde fois consécutive un chiffre d’affaires logiciels en croissance par rapport à l’année dernière. Hors effets de change, le chiffre d'affaires Logiciels a ainsi progressé de 8%. Les ventes de licences CATIA et SolidWorks sont également en hausse. D'un point de vue géographique, l'Asie a connu la plus forte croissance et les résultats trimestriels pour cette région sont parmi les meilleurs que nous ayons jamais connus. Les Etats-Unis montrent des signes clairs d'amélioration. Sur l'année, l'Asie et les Etats-Unis ont enregistré une croissance à deux chiffres, avec respectivement 14% et 15% de hausse à taux de change constants. Comme anticipé, les niveaux d'activité en Europe sont restés faibles."

"Nous sommes particulièrement satisfaits d'avoir atteint une croissance de 130 points de base de notre marge d'exploitation. Notre objectif était d'améliorer l’efficacité de nos opérations. Cette approche nous a permis d'améliorer notre marge d'exploitation de façon significative tout en augmentant nos effectifs moyens de 140 personnes, soit 3,5% de hausse par rapport à l’année dernière."

« Les variations significatives des taux de change en 2003 ont masqué la réelle amélioration de notre activité, en gommant de 7 points la croissance de notre chiffre d’affaires, et en réduisant le résultat net par action hors coûts d’acquisition de 0,13 Euro. Ainsi, nous avons annoncé une croissance de notre résultat par action de 4% pour l’année, au lieu de 15% à taux de change constants. »

PERSPECTIVES

"Nous maintenons l'objectif, indiqué lors de la publication des résultats du troisième trimestre, d'une croissance du chiffre d'affaires 2004, comprise entre 6% et 7% à taux de change constant. Néanmoins le Dollar ayant continué de s'affaiblir face à l'Euro, nous retenons aujourd'hui une hypothèse de taux de change de 1,30 Dollar pour 1,00 Euro. En conséquence, nous prévoyons, pour l'année 2004, un chiffre d'affaires d’environ 765 millions d'Euros et un résultat net par action avant coûts d’acquisition compris entre 1,25 Euro et 1,27 Euro. Ces perspectives intègrent un impact négatif d’environ 0,07 Euro provenant des taux de change,  sans lequel l’objectif de croissance du résultat net par action avant coûts d’acquisition aurait été d’environ 10%. Notre objectif est de maintenir la marge d'exploitation hors coûts d’acquisition au niveau de 2003. Notre objectif de chiffre d'affaires pour le premier trimestre est compris entre 165 millions d'Euros et 170 millions d'Euros, pour un taux de change estimé de 1,30 Dollar pour 1,00 Euro."

Notes

1- Toutes les données comparatives sont mentionnées d'une année sur l'autre sauf indication contraire.

2- Toutes les données financières sont non-auditées et établies en conformité avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (US GAAP). Des informations financières complémentaires, spécifiquement identifiées, sont également présentées avant coûts d'acquisition (principalement l'amortissement technologique et d'autres coûts associés) et ne sont donc pas en conformité avec les normes U.S. GAAP. Il s’agit notamment de la présentation du résultat d'exploitation, de la marge d'exploitation et du résultat par action ainsi que des analyses à taux de change constants. Nous publions dans les tableaux de ce communiqué et sur notre site web www.3ds.com/en/investors/presentation.asp une réconciliation entre les données U.S. GAAP et Non U.S. GAAP.

3- La Société fournit son chiffre d'affaires en Dollar car les parts de marché sont calculées en comparant les chiffres d'affaires convertis en Dollar des différents acteurs. Pour l’année 2002 le taux de change utilisé était de 0,94$ pour 1€. Le taux utilisé pour 2003 est de 1,13$ pour 1,00€.

4- La Société utilise la croissance du chiffre d'affaires à taux de change constant pour évaluer sa performance financière par rapport aux périodes précédentes et pour mesurer sa croissance estimée afin de planifier et fixer des objectifs pour l'avenir. La Société considère que cette mesure est un indicateur important des progrès de la Société et de ses perspectives car elle offre une meilleure évaluation des évolutions de l'activité en éliminant les variations dues aux fluctuations de change. La Société considère que la présentation de cet indicateur est pertinente et utile pour les investisseurs car il leur permet d'évaluer la croissance du chiffre d'affaires de la même façon que le management de DS le fait, de mieux comprendre la croissance du chiffre d'affaires de la Société et rend plus simple la comparaison de la performance de DS avec d'autres sociétés, en particulier des concurrents, donc la monnaie de publication peut être différente de celle de DS. La croissance du chiffre d'affaires à taux de change constant, telle que la Société la calcule, peut ne pas être comparable à des indicateurs du même nom utilisés par d'autres sociétés.

FAITS MARQUANTS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2003

 CLIENTS ET PARTENAIRES

Dassault Systèmes et IBM ont annoncé une solution de gestion du cycle de vie des produits (PLM) destinée au secteur des industries électriques et électroniques (E&E), inaugurant ainsi une série de solutions spécialement conçues pour accélérer le développement de produits mécaniques tout en favorisant l’innovation.

• La solution IMPD (Integrated Mechanical Product Development for Electronics) se compose d’un ensemble de produits intégrés issus des solutions CATIA et SMARTEAM, associés à un ensemble de pratiques PLM développées par Dassault Systèmes pour le secteur des industries E&E.

• Cette solution relie les différentes applications et disciplines mises en œuvre pour faciliter le développement de produits mécaniques, en permettant aux fabricants de capitaliser sur leur propriété intellectuelle.

• Plus précisément, cette solution rationalise les opérations de développement de produits mécaniques en augmentant le volume de données sémantiques échangées entre les différentes applications et disciplines de développement, à savoir le style, la conception, la fabrication et les analyses. Elle facilite notamment l’exploration de nouvelles possibilités de conception dans des délais réduits, la capture de composants ou assemblages existants et leur réutilisation en fonction du contexte, la mise en œuvre de liaisons automatiques entre la conception des pièces et celle des moules, la création de modèles conformes aux normes de l’entreprise grâce à un guidage automatique, ainsi que la prise en compte rapide et transparente du résultat des analyses et des simulations numériques.

DS et IBM ont lancé une solution de gestion du cycle de vie des produits destinée à l’industrie automobile. Baptisée « Generative Car », cette solution globale concerne l’ensemble des processus de développement d’automobiles, notamment l’habitacle, les garnitures intérieures et extérieures, le châssis, le moteur, la transmission, les commandes électriques, ainsi que la synthèse et l’assemblage du véhicule.

• La solution Generative Car se compose d’un ensemble de logiciels intégrés issus des lignes CATIA, ENOVIA et DELMIA, associés aux pratiques industrielles proposées par IBM ainsi qu’aux pratiques PLM développées par Dassault Systèmes pour l’industrie automobile.

• La solution permet aux constructeurs et équipementiers automobiles d’exploiter les richesses de leur savoir-faire interne pour mieux répondre aux demandes du marché, et de commercialiser un nombre croissant de modèles de véhicules.

• Elle facilite l’ingénierie simultanée, la mise en œuvre rapide des changements et la rationalisation transparente des processus, des premières études de style jusqu’aux phases de production.

AMC Centurion AB (anciennement Allgon Mobile Communications) a déployé SMARTEAM pour assurer la gestion des données multi-CAO, améliorer la récupération des données collectées et établir une collaboration en ligne avec ses fournisseurs. Basé en Suède, AMC Centurion est le premier fabricant mondial d’antennes pour téléphones mobiles et compte parmi ses clients les principaux fabricants de téléphones cellulaires.

Dassault Systèmes annonce un partenariat avec la société Boeing pour renforcer l’ensemble de ses solutions V5 de gestion du cycle de vie des produits (PLM) et fournir les outils et processus numériques — uniques et pionniers dans leur domaine — nécessaires à l’environnement de développement global du 7E7.

China Textile Machinery Industry, premier fabricant chinois de métiers à tisser automatiques, a acquis 40 licences supplémentaires du logiciel de conception mécanique 3D SolidWorks afin de satisfaire la demande croissante des marchés internationaux. 130 licences SolidWorks sont déployées au sein des neuf divisions de cette société réparties dans tout le pays.

EMAK, fournisseur mondial d’équipements électriques pour l’entretien des pelouses et jardins, a signé un contrat portant sur la fourniture de solutions et services PLM. Avec CATIA V5 comme plate-forme de développement virtuel de produits et SMARTEAM pour la gestion collaborative des données produit, EMAK pourra améliorer les processus de développement de ses produits et l’exploitation de ses informations produit pour prendre de meilleures décisions et proposer une offre à plus forte valeur ajoutée à ses clients.

Hanil E Hwa Co., Ltd., l’un des principaux fournisseurs coréens d’équipements pour l’industrie automobile, étend sa plate-forme de gestion du cycle de vie des produits (PLM) avec les solutions SMARTEAM pour la gestion des données produit. Le constructeur entend gérer et rationaliser les données de ses produits  dans ses succursales en Corée et ses filiales en Chine, en Inde et en Turquie. Hanil E Hwa utilisait déjà CATIA V5. Grâce aux outils de gestion collaborative de données de SMARTEAM, Hanil E Hwa pourra gérer et partager en temps réel les données de conception de ses produits dans l’ensemble du groupe, ainsi qu’optimiser la collaboration et accélérer les cycles de développement.

Kinpo Electronics Inc., premier constructeur mondial de calculatrices, vient de déployer CATIA V5, afin de réduire significativement les délais de conception de ses produits. La capacité de  développement collaboratif de produits offert par CATIA V5 a permis à Kinpo de commercialiser une nouvelle calculatrice, un dictaphone numérique, un appareil photo numérique, des systèmes GPS et des modems câble, en un temps très bref.

La division aéronautique du groupe Liebherr, l’un des principaux sous-traitants mondiaux de l’industrie aéronautique, a choisi de déployer le logiciel SMARTEAM de gestion collaborative des données produit et du cycle de vie, pour accélérer ses délais de commercialisation, augmenter son retour sur investissement, améliorer la qualité de ses produits et, in fine, soutenir sa croissance. Liebherr Aerospace fournit aux plus grands constructeurs d’avions au monde des systèmes hydrauliques, de commandes de vol, d’air conditionné, de ventilation, ainsi que des trains d'atterrissage.

Loewen Inc., fabricant de portes et de fenêtres de luxe en sapin basé dans la province du Manitoba (Canada), a choisi de d’utiliser CATIA V5 et SMARTEAM pour réduire ses cycles de conception et augmenter sa productivité tout en améliorant les relations entre ses services grâce au partage cohérent des données produit et des contraintes de conception. En raison de la très grande modularité de ses produits, Loewen doit développer des systèmes et méthodes qui offrent une grande souplesse à ses clients en termes de personnalisation tout en garantissant la faisabilité de la fabrication.

Siddhartha Sailing Yachts, constructeur autrichien de bateaux de luxe, a choisi CATIA V5 et ses fonctions spécifiques pour l’industrie de la construction navale afin de favoriser l’ingénierie simultanée au sein de ses processus de construction.

Toyota Motorsport GmbH (TMG), filiale de Toyota Motor Corporation of Japan, a choisi d’utiliser la solution industrielle Generative Car Design pour concevoir les Formules 1 de la saison 2004. Generative Car Design est la solution de gestion du cycle de vie des produits Version 5 spécialement créée pour l’industrie automobile. Elle permet aux constructeurs et équipementiers automobiles de réutiliser le savoir-faire acquis dans le domaine de la conception afin d’accélérer le développement de nouveaux composants et de véhicules, tout en réduisant les coûts.

Conférence Téléphonique

Dassault Systèmes organise une conférence téléphonique aujourd'hui, jeudi 5 février 2004 à 16h00. Cette conférence téléphonique est accessible par Internet sur le site www.3ds.com/fr/investors/index.asp. Vous devez vous rendre sur le site au moins une quinzaine de minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer tous les logiciels nécessaires. La conférence sera disponible pendant 30 jours. Les données financières abordées lors de la conférence téléphonique seront disponibles sur le site Internet de la Société avant le commencement de la conférence www.3ds.com/fr/investors/earnings.asp. Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessible sur le site  www.3ds.com/fr/investors/index.asp ou en téléphonant au service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au (33) 1.40.99.69.24.

Les déclarations indiquées ci-dessus qui ne sont pas de nature historique mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les objectifs de croissance, sur une base publiée et à taux de change constants, du chiffre d'affaires, du résultat net par action avant coûts d’acquisition et de marge d'exploitation pour l'année 2004 et du chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2004 sont des déclarations relatives aux perspectives d’avenir de la Société (« forward looking statements » telles que définies par la Section amendée 21E du Securities Act of 1934 des Etats Unis) ; ces déclaration sont fondées sur les avis et hypothèses actuelles de la direction ; elles prennent en compte un certain nombre de risques anticipés et d’incertitudes mais elles peuvent ne pas avoir intégré d’autres risques ou hypothèses non connus ; en conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être différents de façon substantielle des résultats et les performances prévus, du fait notamment des facteurs suivants: (i) les fluctuations des devises, (ii) les conditions économiques en général, (iii) la demande du marché pour nos produits et services, (iv) le développement de nouveaux produits et les évolutions technologiques, (v) notre capacité à recruter et à conserver un personnel compétent. Des évolutions défavorables de ces facteurs ainsi que d’autres événements tels que décrits dans les rapports de la Société enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission, dont la Form 20F de l'exercice clos le 31 décembre 2002, enregistrée auprès de la SEC le 15 mai 2003, pourraient sensiblement affecter la situation financière de la Société ou ses résultats.