mai 04 2006

Dassault Systèmes annonce une croissance du chiffre d'affaires

Faits marquants et chiffres clés du premier trimestre
  • Le chiffre d’affaires s’est élevé à 252,1 millions d’euros en normes U.S. GAAP en croissance de 27% et de 23% à taux de change constants.
  • Le chiffre d’affaires Non-GAAP s’est élevé à 256,0 millions d’euros, en hausse de 29% et de 25% à taux de change constants. Le chiffre d’affaires hors ABAQUS est en hausse de 14% à taux de change constants.
  • Le chiffre d’affaires logiciel s’est élevé à 213,1 millions d’euros en normes U.S. GAAP, en croissance de 27% et de 24% à taux de change constants.
  • Le chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP s’est élevé à 217,0 millions d’euros, en hausse de 30% et de 26% à taux de change constants.
  • Le résultat net par action s’est élevé à 0,26 euro en normes U.S. GAAP ; le résultat net par action Non-GAAP a progressé de 26% pour atteindre 0,34 euro sur la base d’une marge d’exploitation de 23,6%.
  • L’acquisition de MatrixOne pourrait être finalisée mi-mai 2006.
  • Les objectifs financiers 2006 ont été révisés pour tenir compte d’une performance au premier trimestre supérieure aux attentes, mais aussi de l’impact d’une modification des hypothèses de taux de change sur le yen ainsi que de l’acquisition de MatrixOne.

Paris, France, le 4 mai 2006 – Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq : DASTY ; Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des leaders mondiaux des logiciels 3D et de solutions gérant le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management – PLM), annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le premier trimestre 2006, clos le 31 mars 2006.



Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes, a déclaré : « Au premier trimestre, la solide performance de nos marques sur l'ensemble des régions nous a permis de réaliser une croissance du chiffre d'affaires de 25% hors effet de change et une progression du résultat net par action de 26%. La solidité de ces résultats nous conforte dans notre volonté de continuer à faire croître le réseau de vente de SolidWorks mais également à améliorer la couverture et la valeur de notre réseau de distribution PLM en collaboration avec IBM. En parallèle, nous avons réalisé des progrès significatifs dans l’intégration d’ABAQUS, notamment grâce à notre plate-forme V5 dont l’architecture ouverte permet l’intégration rapide d’un vaste portefeuille d’applications. »

« Nous sommes en avance sur notre programme pour l'acquisition de MatrixOne qui pourrait se conclure mi-mai, si nous obtenons l'approbation de ses actionnaires. MatrixOne vient enrichir significativement notre portefeuille de produits en apportant son savoir-faire dans le domaine de la modélisation des business process et en élargissant notre présence sur de nouveaux segments de marché tels que l’électronique, les semi-conducteurs ou les biens de consommation. MatrixOne nous permet également d’élargir notre offre d’intégration de systèmes hétérogènes, ce qui ne pourra que bénéficier à nos partenaires intégrateurs en les aidant à accélérer le déploiement de nos solutions PLM. »

Résultats financiers du premier trimestre

Dassault Systèmes a finalisé l’acquisition d’ABAQUS Inc. en octobre 2005 et a consolidé cette acquisition à compter de cette date en conformité avec les règles comptables U.S. GAAP. Ce communiqué peut contenir certaines informations complémentaires non conformes aux normes U.S. GAAP. Aussi, nous vous invitons à vous reporter aux tableaux en fin de communiqué pour la réconciliation des données financières des premiers trimestres 2006 et 2005 entre représentations U.S. GAAP et Non-GAAP.

Chiffre d’affaires

Détails du chiffre d’affaires en normes U.S. GAAP

La croissance des chiffres d’affaires en normes U.S. GAAP et en Non-GAAP reflète la performance de l'ensemble des lignes de produits de Dassault Systèmes. En effet, au premier trimestre 2006, le chiffre d’affaires en normes U.S. GAAP a augmenté de 27% pour atteindre 252,1 millions d’euros (23% à taux de change constants), comparés aux 199,2 millions d’euros du premier trimestre 2005.
Le chiffre d’affaires logiciel en normes U.S. GAAP s’est élevé à 213,1 millions d’euros en hausse de 27% et de 24% à taux de change constants.

Au premier trimestre 2006, le chiffre d’affaires services et autres activités a augmenté de 22% pour atteindre 39,0 millions d’euros, en hausse de 19% à taux de change constants par rapport aux 32,0 millions d’euros réalisés au même trimestre de l’année précédente.

Détails du chiffre d’affaires Non-GAAP

Au premier trimestre 2006, le chiffre d’affaires total a augmenté de 29% à 256,0 millions d’euros. Il augmente de 25% à taux de change constants par rapport au premier trimestre de l’année 2005. Les chiffres d’affaires logiciel et services ont respectivement représenté 85% et 15% du chiffre d’affaires total Non-GAAP.

Le chiffre d’affaires logiciel a augmenté de 30% pour atteindre 217,0 millions d’euros, en hausse de 26% à taux de change constants, s’appuyant sur la forte croissance des  principales solutions logicielles de la Société et sur l’intégration d’ABAQUS. Au premier trimestre 2005, le chiffre d'affaires logiciel s'était élevé à 167,2 millions d'euros. Les ventes combinées de nouvelles licences CATIA et SolidWorks ont augmenté de 11% en volume au premier trimestre 2006 pour atteindre 17 944 licences vendues, contre 16 122 au premier trimestre 2005.

Le chiffre d’affaires PLM (orienté processus) a augmenté de 28% et de 24% à taux de change constants au premier trimestre 2006, principalement en raison de la croissance des solutions de conception et des applications PDM, ainsi que de l’intégration d’ABAQUS. Le chiffre d’affaires PLM s’est élevé à 203,7 millions d’euros au premier trimestre 2006, en hausse par rapport aux 159,3 millions d’euros réalisés au même trimestre de l’année précédente. La bonne performance d’ENOVIA a permis une hausse du chiffre d’affaires PDM de 15% à 26,3 millions d’euros et de 12% à taux de change constants, comparés aux 22,8 millions d’euros du premier trimestre 2005. Les ventes de licences CATIA en volume ont augmenté de 2% par rapport au premier trimestre de l’année 2005, pour atteindre 7 673 licences vendues.

Les résultats du premier trimestre 2006 incluent la société ABAQUS, acquise début octobre 2005. La contribution d’ABAQUS au chiffre d’affaires (intégrée dans les résultats de l’activité PLM) s’est élevée à 23 millions d’euros, hors impact du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions requis en normes U.S. GAAP.

Le chiffre d’affaires de SolidWorks a augmenté de 31% et de 28% à taux de change constants, s’élevant à 52,3 millions d’euros au premier trimestre 2006, en hausse par rapport aux 39,9 millions d’euros réalisés au premier trimestre 2005. Les ventes de licences SolidWorks en volume ont augmenté de 19% pour atteindre 10 271 licences vendues.

Toutes les régions, l’Asie en tête, ont contribué à la forte croissance du chiffre d’affaires total. Plus précisément, en Asie, le chiffre d’affaires était en hausse de 32% et de 31% à taux de change constants. En Amérique, le chiffre d’affaires a augmenté de 39% et de 28% à taux de change constants. En Europe, le chiffre d’affaires a progressé de 21%. En terme de répartition géographique, l’Europe a représenté 44% du chiffre d’affaires total, l’Amérique 30% et l’Asie 26%.

 

Résultat d’exploitation, marge d’exploitation et résultat net par action

Le résultat net dilué par action en normes U.S. GAAP a baissé de 4% à 0,26 euro au premier trimestre 2006, comparé au 0,27 euro du premier trimestre 2005. Le résultat d’exploitation en normes U.S. GAAP a augmenté de 5% pour s’élever à 47,2 millions d’euros (marge d’exploitation de 18,7%) à comparer à 45,1 millions d’euros au premier trimestre 2005 (marge d’exploitation de 22,6%).

Le résultat net dilué par action Non-GAAP a augmenté de 26% à 0,34 euro au premier trimestre 2006, en hausse par rapport au 0,27 euro du premier trimestre de l’année précédente. Le résultat d’exploitation Non-GAAP a augmenté de 33% à 60,5 millions d’euros au premier trimestre 2006, en hausse par rapport aux 45,4 millions d’euros réalisés au premier trimestre 2005. La marge d’exploitation Non-GAAP s’est élevée à 23,6% au premier trimestre 2006, en hausse notable par rapport aux 22,8% réalisés à la même période de l’année précédente.

Autres faits marquants et chiffres clés

Au 31 mars 2006, la trésorerie s’élevait à 684,0 millions d’euros à comparer à 379,9 millions d’euros au 31 décembre 2005. En décembre 2005, Dassault Systèmes a souscrit une ligne de crédit renouvelable de 200 millions d’euros sur 5 ans, et la Société a utilisé, au cours du premier trimestre 2006, la totalité de ce montant en anticipation du financement de l’acquisition de MatrixOne. Le cash flow d’exploitation net s’est élevé à 101,2 millions d’euros au cours du premier trimestre.

Quelques uns des succès du premier trimestre

  • Airbus étend son utilisation de DELMIA, en ajoutant DELMIA V5 Robotics pour simuler, valider et programmer ses lignes d’assemblage automatisées, en association avec CENIT, partenaire CAA V5.
  • CLAAS poursuit sa migration complète vers la Version 5 PLM de DS avec CATIA, ENOVIA et SMARTEAM, auxquels vient s’ajouter DELMIA.
  • Mayer & Cie achète de nouvelles licences CATIA V5 et SMARTEAM.
  • Daehan fait l’acquisition de licences CATIA et SMARTEAM.
  • Les succès de SolidWorks sur le trimestre comprennent plusieurs contrats commerciaux, dont Baker Oil Tools et Garmin Inc, ainsi que des contrats dans le secteur éducatif, avec en particulier Knox County Schools, Middle Tennessee State University and Instituto Tecnologica de Durango.

 

Assemblée Générale des actionnaires et recommandation sur le dividende

L’Assemblée Générale des actionnaires se déroulera le 14 juin 2006. Le Conseil d’Administration a recommandé le versement d’un dividende annuel de 0,42 euro par action pour l’exercice fiscal clos le 31 décembre 2005, en augmentation de 11%, pour un montant total distribué de 48,3 millions d’euros. Ce dividende doit être préalablement approuvé par les actionnaires lors de l’Assemblée Générale.

Acquisition de MatrixOne par DS
En mars, Dassault Systèmes a annoncé la signature d’un contrat d’acquisition aux termes duquel Dassault Systèmes propose d’acquérir MatrixOne, Inc. (Nasdaq : MONE) au prix de 7,25 dollars par action en numéraire, soit une transaction d’un montant total d’environ 408 millions de dollars. MatrixOne est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de solutions de gestion collaborative du cycle de vie des produits dans des secteurs tels que les hautes technologies, les biens de consommation et les appareils médicaux. Cette acquisition devrait être finalisée mi-mai, notamment sous réserve de son approbation par les actionnaires de MatrixOne lors de l’Assemblée Extraordinaire des Actionnaires prévue le 10 mai 2006.

 

Stratégie, technologie et partenariats

Dassault Systèmes lance sa nouvelle génération de solution PLM d’approvisionnement - ENOVIA V5 Collaborative Enterprise Sourcing (CES) - nouveau produit stratégique mis sur le marché dans des délais très courts.
Annoncée en mars 2006, la suite de logiciels CES a été conçue pour regrouper les fonctions d’approvisionnement et d’ingénierie au sein d’un environnement collaboratif unique. L’association de ces deux fonctions plus en amont au cours du cycle de développement produits devrait permettre à nos clients de réduire sensiblement les coûts, d’accélérer la mise sur le marché et d’augmenter la qualité de leurs produits.

CES est une suite logicielle complète de produits d’approvisionnement. Quatre domaines fonctionnels-clés permettent aux communautés de l’ingénierie et de l’approvisionnement de collaborer pour procéder au choix, à l’ajout ou à la gestion des composants, des fournisseurs et des fabricants. La suite CES a été développée par une équipe R&D dédiée disposant de compétences complémentaires dans les domaines du PLM et de l’approvisionnement.

Dassault Systèmes annonce la nouvelle version d’ABAQUS 6.6, son application d’analyse avancée par éléments finis
Annoncée en avril, la version 6.6 d’ABAQUS établit un nouveau standard en terme de performance, de simplicité d’utilisation et de fidélité de la simulation tout en confirmant une réputation hors pair de souplesse et de fiabilité. La version 6.6 s’enrichit de nombreuses innovations techniques qui aideront les utilisateurs à simuler le comportement de leurs produits avec un réalisme accru en matière d’analyse vibratoire, de caractérisation de la défaillance des matériaux, de modélisation des pneumatiques et bénéficie de meilleures performances de calcul.

Dassault Systèmes annonce sa nouvelle solution Styled Plastic & Packaging à l’attention des fabricants de produits de grande consommation
En mars, Dassault Systèmes a annoncé Styled Plastic & Packaging, une nouvelle solution destinée aux fabricants de produits de grande consommation. Cette nouvelle solution associe CATIA V5, SMARTEAM et un ensemble unique et évolutif de méthodologies PLM dédiées.

Dassault Systèmes annonce une nouvelle approche commerciale en faveur des PME
Dassault Systèmes poursuit ses initiatives en faveur de l’adoption de ses solutions PLM par les PME à travers la mise en place d’une gestion directe des distributeurs en Australie, en Nouvelle Zélande, et, plus récemment, en Amérique Latine et à Taiwan. Ce programme a d’abord été lancé en Chine l’année dernière, pays où la société gère désormais un réseau de revendeurs à valeur ajoutée (VAR).

Airbus choisit les technologies d’usine numérique DELMIA pour accélérer l’innovation et réduire ses délais de mise sur le marché
Comme annoncé en avril, Airbus a choisi la solution d’ingénierie des processus de fabrication numérique DELMIA V5 Robotics pour simuler, valider et programmer les lignes d’assemblage automatisées destinées à ses nouveaux programmes d’avions.

PSA Peugeot Citroën décide d’étendre le déploiement des solutions PLM de Dassault Systèmes
En mars, Dassault Systèmes a annoncé la décision de PSA Peugeot Citroën d’élargir son déploiement des solutions DS PLM en intégrant le nouveau portefeuille V5 des solutions CATIA, DELMIA et ENOVIA.

Boeing 787 Dreamliner
En avril, Boeing a fêté le deuxième anniversaire du lancement du Boeing 787 Dreamliner, lancement le plus réussi de toute l’histoire de la Société. Selon Boeing, 135 sites dans le monde peuvent aujourd’hui prendre part simultanément à la conception du 787 grâce aux outils de conception numérique fournis par Dassault Systèmes.

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières, a déclaré : « Durant le premier trimestre Dassault Systèmes a bénéficié d’une demande soutenue pour ses solutions partout dans le monde, avec une excellente performance en Asie et une croissance solide en Amérique et en Europe. Le premier trimestre reflète également la contribution d'ABAQUS dont l'intégration se déroule conformément aux objectifs.»

« Nous révisons nos objectifs pour l'année 2006 avec un chiffre d’affaires inchangé et une légère diminution du résultat net par action. En effet, l’impact du changement de nos hypothèses de taux de change sur le yen vient compenser la bonne performance du premier trimestre, supérieure à nos attentes. Nous publions également des objectifs qui intègrent  l’impact de MatrixOne sur le second trimestre ainsi que sur le reste de l'année, dans l’hypothèse où l'acquisition serait finalisée mi-mai. Nos perspectives de contribution de MatrixOne à nos résultats financiers du second semestre 2006 demeurent inchangées. Cependant, MatrixOne aura un impact légèrement plus dilutif qu’anticipé sur 2006, pour la simple raison que la transaction pourrait être finalisée six semaines plus tôt que prévu. »

Objectifs révisés avant intégration de MatrixOne

  • Chiffre d’affaires total Non-GAAP du second trimestre d’environ 260-265 millions d’euros, résultat net par action Non-GAAP d’environ 0,36-0,37 euro et marge d'exploitation Non-GAAP d'environ 25%.
  • Objectif de chiffre d’affaires total Non-GAAP 2006 inchangé  d'environ 1 105-1 115 millions d’euros, représentant une croissance de 18-19% à taux de change constants.
  • Marge d’exploitation Non-GAAP 2006 d’environ 28,5%.
  • Résultat net par action Non-GAAP 2006 d’environ 1,76-1,78 euro contre 1,79-1,81 euro précédemment; soit une croissance de 11-12%.
  • Hypothèses de taux de change : maintien de l’hypothèse de taux de change à 1,25 U.S. dollar pour 1 euro; modification de l’hypothèse de taux de change à 140 yen pour 1 euro pour le reste de l'année.
  • Hypothèse d’un nombre moyen d’actions de 119,8 millions au second trimestre et sur l’année 2006.

Objectifs révisés considérant une finalisation de l’acquisition de MatrixOne mi-mai 2006

  • Chiffre d’affaires total Non-GAAP du second trimestre estimé à 275-280 millions d’euros, résultat net par action Non-GAAP d’environ 0,35-0,36 euro et marge d'exploitation Non-GAAP d'environ 23,5%.
  • Objectif de chiffre d’affaires total Non-GAAP 2006 estimé à 1 175-1 185 millions d’euros, représentant une croissance de 25-26% à taux de change constants, dont environ 7 points proviennent de MatrixOne avant impact du retraitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions.
  • Marge d’exploitation Non-GAAP 2006 d’environ 27.0%.
  • Résultat net par action Non-GAAP pour l’année 2006 d’environ 1,75-1,77 euro, représentant 10-11% de croissance.

Notes:
1- Toutes les données comparatives sont mentionnées d'une année sur l'autre sauf indication contraire. Toutes les données de résultat net par action sont mentionnées après dilution sauf indication contraire.
2- Toutes les données financières sont non-auditées et établies en conformité avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U.S. GAAP). Des informations financières complémentaires, spécifiquement identifiées, sont également présentées en non conformité avec les normes U.S. GAAP. Il s’agit notamment de la présentation du chiffre d’affaires avant traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, du résultat d’exploitation, de la marge d’exploitation et du résultat par action avant traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions et hors coûts d’acquisition (les coûts d’acquisition incluent l’amortissement des biens technologiques et des autres actifs intangibles acquis ainsi que les autres coûts directement liés aux acquisitions) et coûts d’attribution d’actions gratuites et de stock-options. La Société pense que cette information, qui n’est pas conforme avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U.S. GAAP), est une information complémentaire utile pour mieux comprendre ses performances passées et futures. De plus, le management de la Société utilise ces informations complémentaires dans ses planifications. Ces informations fournies par la Société peuvent ne pas être comparables avec des indicateurs du même nom fournis par d’autres sociétés. Nous publions sur notre site web
www.3ds.com/corporate/investors/ et dans les tableaux de ce communiqué une réconciliation entre les données U.S. GAAP et Non-GAAP.
3- La Société utilise la croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants pour évaluer sa performance financière par rapport aux périodes précédentes et pour mesurer sa croissance estimée afin de planifier et fixer des objectifs pour l'avenir. La Société considère que cette mesure est un indicateur important des progrès de la Société et de ses perspectives car elle offre une meilleure évaluation des évolutions de l'activité en éliminant les variations dues aux fluctuations de change. La Société considère que la présentation de cet indicateur est pertinente et utile pour les investisseurs car il leur permet d'évaluer la croissance du chiffre d'affaires de la même façon que le management de la Société le fait, de mieux comprendre la croissance du chiffre d'affaires de la Société et rend plus simple la comparaison de la performance de Dassault Systèmes avec d'autres sociétés, en particulier des concurrents, dont la monnaie de publication peut être différente de celle de Dassault Systèmes. La croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants, telle que la Société la calcule, peut ne pas être comparable à des indicateurs du même nom utilisés par d'autres sociétés.

Conférence Téléphonique
Dassault Systèmes organise une conférence téléphonique aujourd'hui, jeudi 4 mai 2006 à 15h00 (heure de Paris). Cette conférence téléphonique est accessible par Internet sur le site www.3ds.com/corporate/investors/. Vous devez vous rendre sur le site au moins quinze minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer tous les logiciels nécessaires. La conférence sera disponible pendant 30 jours. Les données financières présentées lors de la conférence téléphonique seront disponibles sur le site Internet de la Société avant le début de la conférence www.3ds.com/corporate/investors/. Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site www.3ds.com/corporate/investors/ ou en téléphonant au service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au (33) 1.40.99.69.24.

 

Les informations indiquées ci-dessus qui ne sont pas de nature historique mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant la Société : a) les objectifs de croissance du chiffre d’affaires sur 2006 sur une base à taux de change constants, le calcul d’une fourchette de chiffre d’affaires 2006; les objectifs de marge d'exploitation pour l'année 2006 ; les objectifs de résultat net par action 2006, le tout hors traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, hors coûts d’attribution d’actions gratuites et de stock-options et hors coûts d’acquisition b) les objectifs de chiffre d’affaires et de résultat net par action pour le second trimestre 2006 hors traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, hors coûts d’attribution d’actions gratuites et de stock-options et hors coûts d’acquisition; c) les estimations de la contribution de MatrixOne aux objectifs de croissance du chiffre d’affaires 2006, les objectifs de marge d’exploitation 2006, les objectifs de résultats nets par action, le tout hors traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, hors coûts d’attribution d’actions gratuites et de stock-options et hors coûts d’acquisition et d) les estimations de la contribution de MatrixOne au second trimestre 2006, dans le cas de la finalisation de l’intégration de MatrixOne mi-mai 2006 sont des déclarations relatives aux perspectives d’avenir de la Société (« forward statements » telles que définies par la Section amendée 21E du Securities Act of 1934 des Etats Unis). Ces déclarations sont fondées sur les avis et hypothèses actuellement retenus par la direction et prennent en compte un certain nombre de risques anticipés et d’incertitudes, mais elles peuvent ne pas avoir intégré d’autres risques ou hypothèses non connus ; en conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être différents de façon substantielle des résultats et des performances prévues, du fait notamment des facteurs suivants : (i) les fluctuations des devises, particulièrement les valeurs du dollar US et du yen japonais contre l’euro (ii) la réduction des dépenses d’investissement dans les infrastructures technologiques résultant  d’un changement de l’environnement économique ou des conditions de marché et pouvant impacter négativement la demande envers nos solutions, (iii) les difficultés ou changements défavorables affectant nos partenaires ou nos rapports avec nos partenaires, y compris notre partenaire stratégique, IBM, (iv) le développement de nouveaux produits et les évolutions technologiques, (v) les erreurs ou défauts de nos produits (vi) la croissance des parts de marché de nos concurrents, et (vii) l’occurrence de tout risque lié à l’intégration d’ABAQUS, à l’intégration de MatrixOne dans le cas de la finalisation de l’intégration mi-mai 2006, ou lié à l’acquisition de toute autre nouvelle société ou à une réorganisation interne. Des évolutions défavorables de ces facteurs ainsi que d’autres événements tels que décrits dans les rapports de la Société enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission, dont le document 20-F de l'exercice clos le 31 décembre 2004, enregistré auprès de la SEC le 28 juin 2005, pourraient sensiblement affecter la situation financière de la Société ou ses résultats.