févr. 09 2006

Dassault Systèmes annonce un Chiffre d’Affaires et des Résultats records pour l’Année 2005, avec une croissance du Chiffre d’Affaires de 27% au Quatrième Trimestre

Faits marquants du quatrième trimestre et de l’exercice 2005

  • La forte croissance des activités logiciel et services et l’amélioration de la marge d’exploitation à périmètre constant ont soutenu la performance financière sur le quatrième trimestre et l’année 2005.
  • Le chiffre d’affaires 2005 a progressé de 17% en normes U.S. GAAP et de 18% en Non-GAAP.
  • Le résultat net par action 2005 a augmenté de 10% en normes U.S. GAAP et de 17% en Non-GAAP.
  • DS conforte sa position de leader sur le marché du PLM avec une augmentation d’un point de sa part de marché en 2005 ; DS a gagné 8 points de part de marché entre 2001 et 2005.
  • DS confirme ses objectifs financiers pour l’année 2006.

Paris, France, le 9 février 2006 ─ Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq : DASTY ; Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des leaders mondiaux des logiciels 3D et de solutions gérant le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management – PLM), annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2005 et pour l’exercice clos le 31 décembre 2005

Faits marquants du quatrième trimestre et de l’exercice 2005

  • La forte croissance des activités logiciel et services et l’amélioration de la marge d’exploitation à périmètre constant ont soutenu la performance financière sur le quatrième trimestre et l’année 2005.
  • Le chiffre d’affaires 2005 a progressé de 17% en normes U.S. GAAP et de 18% en Non-GAAP.
  • Le résultat net par action 2005 a augmenté de 10% en normes U.S. GAAP et de 17% en Non-GAAP.
  • DS conforte sa position de leader sur le marché du PLM avec une augmentation d’un point de sa part de marché en 2005 ; DS a gagné 8 points de part de marché entre 2001 et 2005.
  • DS confirme ses objectifs financiers pour l’année 2006.

 

 

Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes, a déclaré : "Dassault Systèmes a réalisé une excellente performance en 2005, avec une progression de 18% de son chiffre d’affaires et de 17% de son résultat net par action. Ce succès reflète à la fois le déploiement de nos solutions PLM V5 chez nos clients, les avantages concurrentiels de nos marques, l’efficacité de notre alliance avec IBM et la performance de nos partenariats et de nos investissements."

"CATIA, notre marque pour l’excellence de la conception de produits, a enregistré cette année une bonne croissance. Le chiffre d’affaires de nos solutions PDM, avec ENOVIA pour la gestion collaborative du cycle de vie du produit et SMARTEAM pour la gestion des données, a augmenté de 20% avec plus de 1 000 nouveaux clients. DELMIA, qui vise la performance de la production, a également élargi son portefeuille de clients et affiche une forte croissance de son chiffre d’affaires en 2005. SIMULIA, notre nouvelle marque dédiée à la simulation virtuelle, a également connu un démarrage remarquable. Enfin, le chiffre d'affaires de SolidWorks, qui s’adresse au marché de la 3D, est en hausse de 25%, illustrant à nouveau la puissance de ses solutions. Le nombre d’utilisateurs de SolidWorks approche désormais le demi million fin 2005."

"Nos Investissements en R&D et nos récentes acquisitions nous ont permis d’élargir significativement notre marché potentiel en 2005. Nous avons entre autre acquis ABAQUS, pierre angulaire de notre offre de simulation réaliste. Notre stratégie « 3D pour tous » a été renforcée par l’acquisition de Virtools et le développement de notre technologie 3D XML. Nous sommes particulièrement heureux d’avoir reçu le prix de l’innovation de AMR Research, en récompense de notre stratégie et du déploiement de notre offre "3D pour Tous".

"Notre vision est fondée sur la conviction que les technologies 3D offrent un potentiel exceptionnel et extrêmement diversifié d'applications permettant d’améliorer la communication, développer l'activité économique, et préserver l'environnement."

 

Dassault Systèmes a finalisé l’acquisition d’ABAQUS, Inc. en octobre 2005 et a consolidé cette acquisition en appliquant les règles comptables relatives aux normes U.S. GAAP. Certaines informations complémentaires non conformes avec les normes comptables U.S. GAAP sont fournies dans ce communiqué  à savoir : (i) Le chiffre d’affaires total Non-GAAP, le chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP et le chiffre d’affaires orienté processus Non-GAAP, qui diffèrent des mêmes données exprimées en normes U.S. GAAP par l’exclusion de 9,1 millions d’euros de retraitement comptable des produits constatés d’avance lié aux acquisitions pour le quatrième trimestre et l’année 2005 ; et (ii) le résultat d’exploitation Non-GAAP, la marge d’exploitation Non-GAAP et le résultat net par action Non-GAAP, qui excluent des coûts d’acquisition de 8,7 millions d’euros pour le quatrième trimestre et de 9,8 millions d'euros pour l'année 2005, et l'impact du retraitement des produits constatés d'avance lié aux acquisitions qui s'élèvent à 9,1 millions d’euros pour le quatrième trimestre et l'année 2005. Nous vous invitons à vous reporter aux tableaux ci-après pour la réconciliation entre les données financières des quatrième trimestres et années pleines 2004 et 2005, en normes U.S. GAAP et en Non-GAAP.

 

 

Résultats financiers du quatrième trimestre


Faits marquants du quatrième trimestre

  • En normes U.S. GAAP, le chiffre d’affaires s’est élevé à 304,2 millions d’euros (en hausse de 27%) et le résultat net par action à 0,58 euro (en hausse de 14%).
  • Le chiffre d’affaires PLM a très nettement progressé, grâce à une solide performance de l’ensemble des marques PLM.
  • Le chiffre d’affaires PDM est en hausse de 32% et de 29% à taux de change constants grâce aux performances d’ENOVIA et SMARTEAM.
  •  Le chiffre d’affaires de SolidWorks s’est élevé à 51,9 millions d’euros, en hausse de 26% et de 23% à taux de change constants.

Informations financières complémentaires (Non-GAAP) hors retraitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions et hors coûts d’acquisition :

  • Le chiffre d’affaires a progressé de 31% et de 27% à taux de change constants et s’est élevé à 313,3 millions d’euros.
  • Le résultat net par action a augmenté de 29% pour atteindre 0,67 euro.
  • Le chiffre d’affaires logiciels s'élève à 261,3 millions d’euros, en hausse de 27% et de 24% à taux de change constants.
  • Le chiffre d’affaires PLM (orienté processus) s’est élevé à 261,4 millions d’euros, en hausse de 32% et de 28% à taux de change constants.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires en normes U.S. GAAP s’élève à 304,2 millions d’euros au quatrième trimestre 2005, en hausse de 27% par rapport aux 239,9 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires Non-GAAP atteint 313,3 millions d’euros, en hausse de 31% et de 27% à taux de change constants, par rapport à la même période de l’année précédente. La forte croissance des chiffres d’affaires logiciel et services au quatrième trimestre a permis de réaliser ce bon résultat. Par ailleurs, les résultats financiers du quatrième trimestre 2005 incluent ABAQUS, acquis début octobre 2005. La contribution d’ABAQUS au chiffre d'affaires total s’est élevée à 22 millions d’euros au quatrième trimestre 2005, hors retraitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions (normes U.S. GAAP). Les chiffres d’affaires logiciel et services représentaient respectivement 83% et 17% du chiffre d’affaires total Non-GAAP au quatrième trimestre 2005.

Au quatrième trimestre 2005, le chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP s’élève à 261,3 millions d’euros, en hausse de 27% et de 24% à taux de change constants, grâce à la forte croissance de toutes les solutions logicielles de la Société et à l’intégration d’ABAQUS. Au même trimestre de l’année précédente, le chiffre d’affaires logiciel s'élevait à 206,4 millions d’euros. Les ventes de nouvelles licences CATIA et SolidWorks ont augmenté de 14% au quatrième trimestre 2005 pour atteindre 22 484 licences vendues, contre 19 726 licences au quatrième trimestre 2004.

Le chiffre d’affaires PLM (orienté processus) Non-GAAP a augmenté de 32% et de 28% à taux de change constants au quatrième trimestre 2005, reflétant une forte croissance des solutions de conception, de fabrication numérique et des applications PDM ainsi que l’intégration d’ABAQUS. Le chiffre d’affaires PLM Non-GAAP s’est élevé à 261,4 millions d’euros au quatrième trimestre 2005, contre 198,6 millions d’euros au quatrième trimestre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires PDM seul a augmenté de 32% à 47,1 millions d’euros et de 29% à taux de change constants, comparé aux 35,6 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2004. Le chiffre d’affaires PDM réalisé avec les utilisateurs finaux a augmenté de 22% au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente. Au quatrième trimestre 2005, les ventes de licences CATIA ont augmenté de 6% par rapport au quatrième trimestre 2004, pour atteindre 11 416 licences vendues.

Le chiffre d’affaires SolidWorks a augmenté de 26% et de 23% à taux de change constants au quatrième trimestre 2005 et s’est élevé à 51,9 millions d’euros, contre 41,3 millions d’euros au quatrième trimestre 2004. Les ventes de licences SolidWorks ont augmenté de 24% et s’élevaient au quatrième trimestre 2005 à 11 068 licences vendues.

Comme nous l’avions anticipé, le chiffre d’affaires services et autres activités a fortement progressé au quatrième trimestre. Il s’élève ainsi à 52,0 millions d’euros, en hausse de 55% et de 52% à taux de change constants, contre 33,5 millions d’euros à la même période de l’année précédente.

Au quatrième trimestre 2005, les zones Europe, Amérique et Asie ont respectivement représenté 52%, 27% et 21% du chiffre d’affaires total Non-GAAP. La croissance a été la plus forte en Europe avec un chiffre d’affaires Non-GAAP en augmentation de 35%, reflétant une solide performance des ventes de logiciels PLM et SolidWorks ainsi qu’une très nette augmentation du chiffre d’affaires services comme décrit ci-dessus. En Amérique, le chiffre d’affaire Non-GAAP a augmenté de 25% et de 15% à taux de change constants. En Asie, le chiffre d’affaires Non-GAAP a progressé de 28% et de 27% à taux de change constants. Chacune des régions a profité de l’intégration d’ABAQUS aux chiffres du quatrième trimestre 2005.

Le quatrième trimestre 2005 a été une période de forte activité avec la signature de nombreux nouveaux contrats pour toutes nos marques, sur l’ensemble des marchés adressés et des zones géographiques.

  • Les nouveaux clients CATIA V5 incluent Dong Feng Electric Machinery Works et BT Industry.
  • Les gains de compte CATIA et SMARTEAM dans les secteurs de l’électricité & l’électronique, de l’automobile et de la mécanique générale incluent Alpine Electronics et NIKON.
  • Les nouveaux clients DELMIA incluent Tata Motors dans l’automobile en Inde, Aermacchi dans l’aéronautique en Italie, et des renouvellements clés auprès de clients aéronautique aux Etats-Unis et au Canada.
  • De nombreuses nouvelles commandes pour ENOVIA dans l’aéronautique et l’automobile.
  • SolidWorks a continué d’étendre sa base installée avec de nouveaux clients comme Duracell et Wabash National aux Etats-Unis, LSW Maschinenfabrik et Schmitz Cargobull en Allemagne et Cosmos Machinery Limited en Chine.

Résultat d’exploitation, marge d’exploitation et résultat net par action

Le résultat net dilué par action en normes U.S. GAAP a augmenté de 14% à 0,58 euro au quatrième trimestre 2005, contre un résultat net dilué par action de 0,51 euro au quatrième trimestre 2004. Le résultat d’exploitation en normes U.S. GAAP a augmenté de 14%, pour s’élever à 100,7 millions d’euros (marge d’exploitation de 33,1%), à comparer à 88,3 millions d’euros sur la même période de l’année précédente (marge d’exploitation de 36,8%).

Le résultat net dilué par action Non-GAAP a augmenté de 29% à 0,67 euro au quatrième trimestre 2005, contre 0,52 euro sur la même période de l’année précédente. Le résultat d’exploitation Non-GAAP a augmenté de 34% à 118,5 millions d’euros au quatrième trimestre 2005, en hausse par rapport aux 88,4 millions d’euros réalisés au quatrième trimestre 2004. La marge d’exploitation Non-GAAP a progressé à 37,8% au quatrième trimestre 2005, comparés aux 36,8% du quatrième trimestre 2004.

 

Résultats financiers de l’année 2005

 


Faits marquants de l’année 2005

  • En normes U.S. GAAP, le chiffre d’affaires total s’est élevé à 934,5 millions d’euros (en hausse de 17%) et le résultat net par action à 1,49 euro (en hausse de 10%).
  • Le chiffre d’affaires PDM a augmenté de 20% pour s’élever à 121,9 millions d’euros, grâce à une bonne performance d'ENOVIA.
  • Le chiffre d’affaires de SolidWorks a augmenté de 25% .

Informations financières complémentaires hors retraitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions et hors coûts d’acquisition:

  • Le chiffre d’affaires a augmenté de 18% et de 19% à taux de change constants, et s’est élevé à 943,6 millions d’euros.
  • La croissance du chiffre d’affaires avant intégration d’ABAQUS a atteint 16% en euros et à taux de change constants.
  • Le résultat net par action s’est élevé à 1,59 euro en hausse de 17%.
  • Le chiffre d’affaires logiciel s'est élevé à 792,7 millions d’euros  en hausse de 18% et de 19% à taux de change constants.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires en normes U.S. GAAP a augmenté de 17% à 934,5 millions d’euros en 2005. Le chiffre d’affaires Non-GAAP a augmenté de 18% et de 19% à taux de change constants en 2005, grâce à une forte croissance des activités logiciel et services. Le chiffre d’affaires Non-GAAP s’est élevé à 943,6 millions d’euros, en hausse par rapport aux 796,6 millions d’euros réalisés en 2004. En 2005, le chiffre d’affaires logiciels Non-GAAP a augmenté de 18% et de 19% à taux de change constants, pour atteindre 792,7 millions d’euros, contre 670,9 millions d’euros en 2004. Le chiffre d’affaires services et autres activités a augmenté de 20% et de 21% à taux de change constants, à 150,9 millions d’euros en 2005, contre 125,7 millions d’euros en 2004. La marge brute services s’est améliorée pour atteindre 23,6% en 2005, contre 19,6% en 2004. Le chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP a représenté 84% du chiffre d’affaires Non-GAAP, et le chiffre d’affaires services et autre activités a représenté 16%. Le chiffre d’affaires récurrent représente toujours une partie importante du chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP, et s’est élevé à 50% du chiffre d’affaires logiciel Non-GAAP en 2005. Le nombre total de licences CATIA et SolidWorks vendues en 2005 s’est élevé à 72 078, représentant une hausse de 15% par rapport à 2004 où le nombre de licences vendues s’élevait à 62 577. Les prix sont restés stables en 2005 en comparaison avec 2004.

DS a bénéficié d’une forte croissance de ses solutions logicielles PLM en 2005 ainsi que de l’intégration d’ABAQUS sur le quatrième trimestre. Le chiffre d’affaires PLM (orienté processus) Non-GAAP s’est élevé à 761,8 millions d’euros en 2005, augmentant de 17% et de 18% à taux de change constants par rapport à 2004 où il s’élevait à 650,7 millions d’euros. L‘acquisition d’ABAQUS a apporté environ 3 points de croissance au chiffre d’affaires hors traitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions. Le chiffre d’affaires PDM seul s’élevait à 121,9 millions d’euros en 2005, en hausse de 20% en euros et à taux de change constants. Les licences CATIA ont augmenté de 6% pour atteindre 34 798 licences vendues en 2005, contre 32 695 licences en 2004.

En 2005, le chiffre d’affaires SolidWorks a progressé de 25%, à 181,8 millions d’euros, et a augmenté de 25% en dollars U.S., la devise de publication de ses concurrents. Le nombre de licences SolidWorks vendues a augmenté de 25% à 37 280 licences en 2005 grâce à une forte demande dans toutes les zones géographiques. Le chiffre d’affaires SolidWorks a représenté 19% du chiffre d’affaires total Non-GAAP en 2005.

D’un point de vue géographique, l’Amérique a délivré la plus forte croissance en 2005, en hausse de 24% à taux de change constants. L’Europe a bénéficié d’une croissance de 19% et l’Asie de 13% à taux de change constants. L’Europe, l’Amérique et l’Asie ont respectivement représenté 47%, 30% et 23% du chiffre d’affaires total Non-GAAP.

Résultat d’exploitation, marge d’exploitation, résultat net par action et situation financière

 

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières de Dassault Systèmes, a commenté : "Nous avons pu maintenir un niveau relativement stable de marge d’exploitation en 2005 par rapport à 2004. L’amélioration continue de nos activités à périmètre constant nous a en effet permis d’absorber l'effet dilutif de nos récentes acquisitions, estimé à plus d'un point, ainsi que l'impact des fluctuations de change."

Le résultat net dilué par action en normes U.S. GAAP a augmenté de 10% à 1,49 euro par action en 2005, contre un résultat net par action dilué de 1,35 euro par action en 2004. Le résultat d’exploitation en normes U.S. GAAP a augmenté de 9% à 251,0 millions d’euros (marge d’exploitation de 26,9%) en 2005, contre 229,8 millions d’euros en 2004 (marge d’exploitation de 28,8%).

Le résultat net dilué par action Non-GAAP a augmenté de 17% à 1,59 euro en 2005, comparé au 1,36 euro en 2004. Le résultat d’exploitation en normes U.S. GAAP a augmenté de 17% à 269,9 millions d’euros en 2005, en hausse par rapport aux 231,2 millions d’euros en 2004. La marge d’exploitation Non-GAAP s’est élevée à 28,6% en 2005, contre 29,0% en 2004.

Dassault Systèmes a bénéficié d’une très bonne situation financière avec une trésorerie totalisant 379,9 millions d’euros au 31 décembre 2005. De plus, le flux de trésorerie généré par les opérations d’exploitation s’élevait à 196,7 millions d’euros en 2005. Pendant l’année 2005, la Société a distribué des dividendes en espèces pour un montant de 43,1 millions d’euros et a finalisé des acquisitions pour un montant total, après déduction de la trésorerie acquise, de 329,4 millions d’euros, financés entièrement par la trésorerie.

La Société a adopté la norme SFAS 123(R) liée à l’attribution d’actions gratuites et de stock-options, à partir du 1er janvier 2006. La Société estime que les coûts des actions gratuites et des stock-options allouées avant le 31 décembre 2005, et non exercées à cette date, s’élèveront à 9,2 millions d’euros sur l’année 2006. Ce montant n’inclut pas les nouvelles attributions qui pourraient avoir lieu en 2006.

 

Stratégie, Technologie et Partenariats

 


Avec les BPC, nouveaux composants prêts à l’emploi des solutions PLM industrielles proposés par Dassault Systèmes, les utilisateurs peuvent bénéficier des avantages offerts par les solutions personnalisées sans supporter les coûts correspondants — DS a récemment lancé un nouveau concept original dans le secteur de la gestion du cycle de vie des produits, grâce auquel les processus métier-clés de ses solutions industrielles seront accessibles aux entreprises de toutes dimensions. Baptisés Business Process Content (BPC), ces nouveaux produits sont des logiciels offrant une grande souplesse, qui aident les entreprises à déployer et adapter des solutions industrielles en fonction de leurs besoins sans recourir à une coûteuse personnalisation de logiciels. Les solutions industrielles de pointe développées par Dassault Systèmes reposent sur des pratiques PLM spécifiques à certains secteurs industriels, qui recouvrent des scénarios industriels novateurs et éprouvés sous forme de méthodologies et de documentations. De mise en œuvre aisée, les BPC permettent aux clients d’adapter leurs solutions, avec à la clé une productivité et une rentabilité accrues, ainsi qu’un rapide retour sur investissements. DS développe des BPC en identifiant les besoins spécifiques de ses clients et les processus industriels correspondants.

Favoriser l’innovation et accélérer la prise de décision en ouvrant la collaboration en 3D à l’entreprise étendue — Suite au succès, annoncé au troisième trimestre 2005, de l’intégration du langage 3D XML, format allégé et universel développé par Dassault Systèmes pour la 3D, dans les plates-formes IBM Lotus Notes et Domino®, IBM et Dassault Systèmes ont intégré le langage 3D XML dans le portefeuille de solutions et produits logiciels IBM Workplace, rendant la 3D accessible à tous les utilisateurs, au-delà des départements d’ingénierie, et favorisant ainsi la collaboration et la prise de décision. Désormais, les utilisateurs peuvent en effet partager des informations produit sur l’ensemble des stations de travail de l’entreprise en s’appuyant sur Lotus Notes et IBM Workplace, deux interfaces de messagerie électronique couramment utilisées en entreprise. Avec le lecteur 3D XML intégré, tous les intervenants peuvent accéder aux données 3D de façon concrète et intuitive et développer des produits 3D en collaboration.

Le cabinet d’analyse indépendant AMR Research récompense le caractère visionnaire de la stratégie « 3D Pour Tous » de Dassault Systèmes — Dassault Systèmes a reçu le trophée de l’innovation décerné par le cabinet indépendant AMR Research en récompense de son leadership intellectuel et de sa vision de la 3D comme moteur de popularisation pour l’industrie et le grand public. AMR Research considère que l’initiative « 3D Pour Tous » de Dassault Systèmes, avec notamment l’acquisition de Virtools, spécialiste de la technologie comportementale 3D, ainsi que le développement et le déploiement de Cosmic Blobs, logiciel de conception 3D pour enfants, illustrent parfaitement la détermination de DS à étendre les performances de la 3D au-delà du domaine de l’ingénierie.

Lockheed Martin Aeronautics choisit les solutions PLM de Dassault Systèmes pour son programme F-35 Joint Strike Fighter — Choisi comme maître d’œuvre de ce projet stratégique, Lockheed Martin a défini des objectifs extrêmement ambitieux et décidé de migrer le plus rapidement possible de CATIA V4 vers CATIA V5 pour le développement des produits et DELMIA pour la simulation de la fabrication. Ces deux solutions PLM d’IBM développées par Dassault Systèmes permettront aux équipes de Lockheed Martin de réaliser des économies à long terme et de bénéficier d’une efficacité accrue au niveau de l’entreprise, y compris au cours de la phase de maintenance.

La V5R16, dernière version du portefeuille de solutions PLM de DS, délivre toute la puissance des réseaux d’innovation. La V5R16 aide nos clients à créer davantage de produits novateurs et à tirer parti du talent de chacun de leurs fournisseurs de par le monde. La V5R16 propose de nouvelles et puissantes fonctions de collaboration au sein du navigateur ENOVIA V5 VPM Navigator et de SMARTEAM TeamPDM, permettant à des réseaux étendus de partenaires de travailler ensemble, de façon collaborative, dans des environnements 3D répartis partout dans le monde. Des ensembles de données technologiques entiers peuvent être partagés et gérés de façon bidirectionnelle, ce qui favorise une réelle ingénierie simultanée dans la chaîne de valeur, tout en protégeant la propriété intellectuelle de chacun. Plus généralement, la nouvelle version renforce la puissance de la plateforme PLM V5 selon trois axes : en fournissant des solutions PLM unifiées qui assurent des gains de productivité hors pair ; en augmentant la portée de la technologie 3D XML au sein de l’entreprise qui facilite la communication ; et en accélérant les performances grâce au support de la technologie 64-bits de Microsoft Windows.

SolidWorks World atteint un nouveau record avec plus de 3 500 participants. SolidWorks a organisé en janvier 2006 sa conférence internationale annuelle destinée aux utilisateurs et à la présentation de ses produits, au cours de laquelle un nouveau record de 3 500 participants a été atteint.

 

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières, commente : "Après une très bonne performance en 2005, nous avons revu avec attention les objectifs 2006, que nous avions communiqués lors de l’annonce de nos résultats du 3ème trimestre 2005. Nous sommes heureux de confirmer ces objectifs de chiffre d’affaires, marge d’exploitation et résultat net par action pour 2006."

  • Chiffre d’affaires Non-GAAP du premier trimestre de 248-253 millions d’euros, hors traitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions.
  • Résultat net par action Non-GAAP du premier trimestre de 0,31-0,32 euro par action hors traitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions, coûts d’acquisition,  et coût d’attribution d’actions gratuites et de stock-options.
  • Objectif de chiffre d’affaires total Non-GAAP d'environ 1 105 – 1 115 millions d’euros, qui représente une croissance de 17-18% par rapport à 2005, à taux de change constants et hors traitement comptable des produits constatés d'avance lié aux acquisitions d’environ 8 à 9 millions d’euros. Environ 7 points de cette croissance proviennent d’ABAQUS.
  • Marge d’exploitation 2006 Non-GAAP stable par rapport à celle de 2005.
  • Résultat net par action 2006 Non-GAAP de 1,79-1,81 euro par action hors traitement comptable des produits constatés d'avance, coûts d’acquisition et coût d’attribution d’actions gratuites et de stock-options.
  • Pas de modification de nos hypothèses de taux de change à 1,25 dollar U.S. pour 1 euro.
  • Hypothèse d’un nombre moyen d’actions de 119,2 millions au premier trimestre et  sur l’année 2006.

 

Notes:

  1. Toutes les données comparatives sont mentionnées d'une année sur l'autre sauf indication contraire. Toutes les données de résultat net par action sont mentionnées après dilution sauf indication contraire.
  2. Toutes les données financières sont non-auditées et établies en conformité avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U.S. GAAP). Des informations financières complémentaires, spécifiquement identifiées, sont également présentées en non conformité avec les normes U.S. GAAP. Il s’agit notamment de la présentation du chiffre d’affaires avant traitement comptable des produits constatés d’avance lié aux acquisitions, du résultat d’exploitation, de la marge d’exploitation et du résultat par action hors coûts d’acquisition (les coûts d’acquisition incluent l’amortissement des biens technologiques et des autres actifs intangibles acquis ainsi que les autres coûts directement liés aux acquisitions) et avant traitement comptable des produits constatés d'avance et coût d’attribution d’actions gratuites et de stock-options. La Société pense que cette information, qui n’est pas conforme avec les principes comptables généralement admis aux Etats-Unis (U.S. GAAP), est une information complémentaire utile pour mieux comprendre ses performances passées et futures. De plus, le management de la Société utilise ces informations complémentaires dans ses planifications. Ces informations fournies par la Société peuvent ne pas être comparables avec des indicateurs du même nom fournis par d’autres sociétés. Nous publions sur notre site web www.3ds.com/fr/corporate/investors/ et dans les tableaux de ce communiqué une réconciliation entre les données U.S. GAAP et Non GAAP.
  3. La Société utilise la croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants pour évaluer sa performance financière par rapport aux périodes précédentes et pour mesurer sa croissance estimée afin de planifier et fixer des objectifs pour l'avenir. La Société considère que cette mesure est un indicateur important des progrès de la Société et de ses perspectives car elle offre une meilleure évaluation des évolutions de l'activité en éliminant les variations dues aux fluctuations de change. La Société considère que la présentation de cet indicateur est pertinente et utile pour les investisseurs car il leur permet d'évaluer la croissance du chiffre d'affaires de la même façon que le management de la Société le fait, de mieux comprendre la croissance du chiffre d'affaires de la Société et rend plus simple la comparaison de la performance de Dassault Systèmes avec d'autres sociétés, en particulier des concurrents, dont la monnaie de publication peut être différente de celle de Dassault Systèmes. La croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants, telle que la Société la calcule, peut ne pas être comparable à des indicateurs du même nom utilisés par d'autres sociétés.

Conférence Téléphonique

Dassault Systèmes organise une conférence téléphonique aujourd'hui, jeudi 9 février 2006 à 15h00 (heure de Paris). Cette conférence téléphonique est accessible par Internet sur le site https://www.3ds.com/fr/a-propos-de-3ds/. Vous devez vous rendre sur le site au moins quinze  minutes avant le début de la conférence pour vous enregistrer, télécharger et installer tous les logiciels nécessaires. La conférence sera disponible pendant 30 jours. Les données financières présentées lors de la conférence téléphonique seront disponibles sur le site Internet de la Société avant le début de la conférence https://www.3ds.com/fr/a-propos-de-3ds/. Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site  https://www.3ds.com/fr/a-propos-de-3ds/ ou en téléphonant au service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au (33) 1.40.99.69.24.

 

Les informations indiquées ci-dessus qui ne sont pas de nature historique mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour le futur, notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant la Société : a) les objectifs de croissance du chiffre d’affaires sur 2006 sur une base à taux de change constants, le calcul d’une fourchette de chiffre d’affaires 2006; les objectifs de marge d'exploitation pour l'année 2006 ; les objectifs de résultat net par action 2006, le tout hors traitement comptable des produits constatés d’avance lié aux acquisitions, hors coût d’attribution d’actions gratuites et de stock-options et hors coûts d’acquisition b) les objectifs de chiffre d’affaires et de résultat net par action pour le premier trimestre 2006 hors traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, hors coût d’attribution d’actions gratuites et de stock-options et hors coûts d’acquisition; c) les estimations de la contribution d’ABAQUS aux objectifs de croissance du chiffre d’affaires 2006 hors traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, et les estimations du traitement comptable des produits constatés d’avance liés à l’acquisition d’ABAQUS pour l’année 2006 sont des déclarations relatives aux perspectives d’avenir de la Société (« forward statements » telles que définies par la Section amendée 21E du Securities Act of 1934 des Etats Unis). Ces déclarations sont fondées sur les avis et hypothèses actuellement retenus par la direction et prennent en compte un certain nombre de risques anticipés et d’incertitudes, mais elles peuvent ne pas avoir intégré d’autres risques ou hypothèses non connus ; en conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont susceptibles d’être différents de façon substantielle des résultats et des performances prévues, du fait notamment des facteurs suivants : (i) les fluctuations des devises, particulièrement les valeurs du dollar US et du Yen japonais contre l’euro (ii) la réduction des dépenses d’investissement dans les infrastructures technologiques résultant  d’un changement de l’environnement économique ou des conditions de marché et pouvant impacter négativement la demande envers nos solutions, (iii) les difficultés ou changements défavorables affectant nos partenaires ou nos rapports avec nos partenaires, y compris notre partenaire stratégique, IBM, (iv) le développement de nouveaux produits et les évolutions technologiques, (v) les erreurs ou défauts de nos produits (vi) la croissance des parts de marché de nos concurrents, et (vii) l’occurrence de tout risque lié à l’intégration d’ABAQUS, à l’acquisition de toute nouvelle société ou à une réorganisation interne. Des évolutions défavorables de ces facteurs ainsi que d’autres événements tels que décrits dans les rapports de la Société enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission, dont le document 20-F de l'exercice clos le 31 décembre 2004, enregistré auprès de la SEC le 28 juin 2005, pourraient sensiblement affecter la situation financière de la Société ou ses résultats.