Le futur de la vente au détail

 

Ce qui est vraiment exaltant, c'est ce virage que prend le marché de détail. Nous allons passer de savoir que nous voulons quelque chose et penser que cette chose existe, à savoir que nous voulons quelque chose et obtenir exactement cette chose. Nous allons observer une libération de la circulation des idées.

Andrew Wegner Authentise

Le secteur de la vente au détail évoluera de manière spectaculaire au cours des vingt prochaines années.
Avec des innovations telles que les drones de livraison, les imprimantes 3D et les miroirs virtuels qui vont changer nos modes de consommation,
les experts du secteur nous expliquent comment et pourquoi ces évolutions se produisent.

Personnalisation
en 3D

L'expérience d'achat évolue. Dans la distribution, les lignes entre fabrication, distribution, espaces domestiques et numériques se brouillent et au milieu de ces transformations, une nouvelle culture de la consommation émerge.

Susan Olivier VP Biens de consommation et Distribution, Dassault Systèmes

La technologie 3D est déjà largement employée dans le design et la fabrication mais peut-être sommes-nous encore nombreux à ne pas réaliser le rôle qu'elle s'apprête à jouer dans la vente au détail, pour apporter aux consommateurs exactement ce qu'ils souhaitent.

Nous savons que les logiciels 3D sont utilisés dans l'industrie automobile, l'architecture et les projets d'infrastructure, mais dans la mode ? Des créateurs de mode comme Julien Fournié ont déjà conçu des collections entières de chaussures à l'aide de la plate-forme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes.

Bientôt, les clients personnaliseront leurs achats à l'aide d'écrans 3D détaillés de type holographique ou d'effets spéciaux numériques projetés à plat.

Pour le détaillant, la personnalisation peut apparaître comme une complication superflue, alors qu'elle pourrait en réalité devenir une source de bénéfices : les clients s'attendent désormais à pouvoir retourner gratuitement les vêtements qui ne leur conviennent pas. Selon Fits.Me qui conçoit des salons d'essayage virtuels, la valeur perdue des vêtements retournés est estimée à 15,5 milliards de dollars par an à l'échelle mondiale.

En fabrication, l'impression 3D est également en pleine croissance. Des entreprises comme Amazon envisagent par exemple des camionnettes allant à la rencontre des clients, imprimant les articles directement pour eux. Les clients peuvent aussi acheter leurs propres imprimantes pour créer des produits à domicile.

L'impression 3D est un processus de fabrication d'objets physiques à partir d'un modèle numérique en trois dimensions, le plus souvent à l'aide de matière plastique mais aussi de résine, de métal et de céramique. L'impression 3D permet aussi de produire des objets à l'aide d'une combinaison de matériaux, comme une bicyclette, déjà assemblés. Actuellement, le processus est principalement utilisé dans le domaine médical, mais à l'avenir il sera particulièrement utile pour imprimer des accessoires, par exemple.

À mesure que l'impression 3D se développe et se démocratise, cette nouvelle technologie offre des solutions aux contraintes de fabrication actuelles "en usine".

Le magasin du futur

Du concept
au magasin

Nous sommes en 2035. Amy Smith souhaite acheter de nouveaux vêtements. Nous savons déjà qu'elle est susceptible de personnaliser ses produits, mais en quoi le processus de production et de vente sera-t-il différent ?

Changement d'espaces :

Amy fera-t-elle ses achats à domicile ? Dans un magasin ? Ou dans un espace entièrement virtuel ? Le détaillant n'est plus défini par un espace physique. Des technologies en cours de développement permettent d'afficher des magasins virtuels sur les téléphones portables en fonction de la localisation de l'acheteur. Des détaillants comme Peak Performance testent déjà cette innovation.

Si Amy se rend dans un magasin, son expérience sera à des années-lumière de ce qu'elle connaît aujourd'hui. Susan Olivier, VP Biens de consommation et Distribution chez Dassault Systèmes, dont les solutions logicielles sont utilisées par les enseignes et les distributeurs phares de la mode pour créer des expériences de consommation gagnantes, déclare : "À l'avenir, les magasins seront de véritables théâtres d'idées dotés de larges murs virtuels et de miroirs captant et cartographiant les acheteurs. Les magasins s'apparenteront à des studios de design."

Point de paiement :

Comment Amy paiera-t-elle ? Peut-être bien par "télépathie !" La BBC (en collaboration avec la société de technologie This Place) a développé un casque lisant les ondes cérébrales qui permet de sélectionner des émissions de télévision. Le docteur James Bellini, spécialiste de l'avenir, prédit que cette même technologie sera un jour utilisée dans les magasins pour permettre aux acheteurs de payer leur achats, rien qu'en y pensant.

Matériaux intelligents :

Les vêtements d'Amy seront fabriqués à l'aide de matériaux « intelligents », des textiles autoréparants qui restaurent eux-mêmes les petites déchirures. Outre les vêtements, ils auront de multiples applications : des écrans de téléphone portable aux vernis à ongle et aux chaussures.

Fabrication de demain :

Contrairement à ce qui se pratique majoritairement aujourd'hui, les vêtements personnalisés d'Amy seront probablement fabriqués dans le pays de leur commande, voire directement en magasin. « À mesure que les prix de production en Chine augmentent, la fabrication prend le chemin de l'Ouest. Cette technologie améliore la vitesse de mise sur le marché et aide les détaillants à innover pour mieux répondre aux attentes des clients », déclare John Miln de UK Fashion & Textiles. Si son vêtement est externalisé en Chine, il sera fabriqué par des robots : l'industrie robotique chinoise sera la plus rapide au monde pour les 30 prochaines années, affirme Wang Yanzhu, entrepreneur textile chinois.

Le processus de livraison :

D'ici à 2020, les produits seront directement livrés à domicile par des drones. Amazon étudie actuellement ce mode de livraison avec Prime Air. Dans le même temps, Google ayant récemment acheté huit entreprises spécialisées dans la robotique, on peut supposer qu'ils développeront des robots qui fonctionnent avec des véhicules sans conducteur pour la livraison des commandes.

Bénéfices de la vente au détail de demain

Prédictions des bénéfices imputables au biens personnalisés en 3D dans le secteur de la vente au détail

Prédictions des bénéfices imputables aux biens personnalisés imprimés en 3D dans le secteur de la vente au détail

D'ici à 2020, les produits imprimés en 3D devraient ajouter 5,72 milliards de dollars au secteur de la vente au détail globale.