Simulation et optimisation avancées

Prévoir et optimiser le comportement dans le monde réel

Les éoliennes ont besoin de pouvoir fonctionner avec une efficience et une fiabilité maximales, et ce dans une infinité de conditions réelles. Si une pale doit être remplacée en cours de fonctionnement, les coûts du remplacement et des garanties s'envolent. D'autres impératifs doivent également être satisfaits, tels que le respect des strictes réglementations environnementales et les exigences de sécurité.

Les fabricants veulent être capables de prédire avec précision les effets d'un vent fort, de l'eau, d'un séisme ou encore de charges opérationnelles sur les installations et leurs composants : la résistance et la déformation des grandes structures, les analyses linéaires et non linéaires, les fractures, les charges thermiques, la dégradation due à la corrosion... Mais comment éviter de passer par de coûteux prototypes physiques pour tester les performances ?

Sustainable Wind Turbines de Dassault Systèmes permet de prévoir avec précision le comportement de conceptions optimales, notamment en termes de vibrations, de contraintes, de scénarios d'usure et d'effets multiphysique, tels que les interactions fluide-structure. La solution peut également être utilisée pour limiter le poids des pales en diminuant le nombre de plis. Et grâce aux analyses virtuelles, les délais et coûts de développement se trouvent significativement réduits.

 

Points forts et avantages clés :

  • Dynamique multicorps pour connecter les pièces et exécuter des simulations d'assemblages complets
  • Calculs de plans d'expérience pour explorer des conceptions alternatives et identifier les paramètres de conception optimaux
  • Simulation d'événements naturels violents, tels qu'une tempête de grêle, avec une analyse d'impact montrant les dommages occasionnés à la pale
  • Une analyse de la propagation de fissures à l'aide d'un modèle XFEM (Extended Finite Element Method)
  • Un module d'optimisation topologique pour optimiser le poids des pièces en fonction des restrictions géométriques
  • Des fonctions avancées telles que SPH (smoothed-particle hydrodynamics), incluant une analyse des défaillances