Série Leaders internationaux

Conversation avec Bob Stevens - Président du Conseil d'Administration, Lockheed Martin

Lockheed Martin, acteur majeur du secteur de l'aérospatiale et de la défense et concepteur du célèbre Skunk Works, est à l'origine de nombreuses plate-formes innovantes et futuristes connues, notamment la SR-71. Toutefois, au cours de son évolution, l'entreprise a également connu des difficultés sérieuses qui ont menacé sa survie. À la fin des années 90, après avoir subi plusieurs fusions dans un court laps de temps, la société semblait en perte de vitesse et certains la disaient même impossible à diriger. C'est à ce moment précis que Bob Stevens a été promu au poste de Directeur financier et qu'il a mené l'un des redressements les plus impressionnants de l'après-guerre froide.

Entre 2004 et 2013, Stevens a occupé la fonction de Président-directeur général. Il est aujourd'hui Président du Conseil d'Administration. Dans l'entretien ci-dessous avec l'ancien rédacteur en chef du magazine Aviation Week & Space Technology Tony Velocci, deuxième entretien de la série Leadership de Dassault Systèmes, Stevens livre ses réflexions sur l'expérience client, les difficultés à équilibrer les objectifs à court et à long termes, ainsi que sa définition du leadership.

Extrait

Les clients du secteur de l'aérospatiale sont de plus en plus exigeants. Comment est-ce que Lockheed Martin répond à ces nouvelles attentes ?

Les demandes et les attentes de nos clients sont en perpétuelle évolution. Il n'y a pas si longtemps, nos clients gouvernementaux voulaient des technologies transformationnelles, c'est-à-dire des technologies qui sauteraient une génération. Pour atteindre cet objectif, notre secteur s'est totalement réorganisé, en allouant davantage de ressources à la R&D, en proposant des concepts plus audacieux, en prenant plus de risques et en se projetant dans l'avenir. Désormais, les demandes sont plus traditionnelles, nous devons abandonner les visions futuristes et nous concentrer sur des technologies "éprouvées", afin de réduire les coûts et de proposer des projets abordables. Pour le secteur, il s'agit d'un changement majeur, qui demande beaucoup de temps et d'attention. Il est beaucoup plus facile pour les gouvernements de préconiser un changement de politique que pour les entreprises de le mettre en œuvre. Je pense que dans ce domaine, Lockheed Martin a été le chef de file du secteur.

Quelle est votre définition d'une expérience client optimale ?

Lorsque le client parvient à remplir sa mission. Il est très difficile de satisfaire tous les clients en permanence. Toutefois, nous pouvons donner à chacun les capacités d'accomplir sa mission en les écoutant parler de leurs enjeux et en comprenant de quelle manière nous pouvons allouer des ressources et tirer parti de notre savoir-faire et de notre énergie pour contribuer à leur succès. Le succès de nos clients est également le nôtre.

Qu'est-ce que le leadership ?

Le leadership est la capacité à préparer une entreprise au changement et à la diriger pendant des phases d'incertitude. Les leaders maîtrisent l'essence de l'entreprise, ses missions et ses objectifs. Ils étudient le monde actuel et se projettent dans l'avenir. Ils présentent les perspectives, recherchent les ressources requises, préparent la main-d'œuvre, établissent les règles, investissent dans les technologies et le personnel appropriés et servent de moteur pour dynamiser l'entreprise, la mener vers davantage de prospérité et proposer une vision commune. Les dirigeants de Lockheed Martin ont totalement intégré ce processus de développement du leadership qui a donné d'excellents résultats. Je n'aurais pas pu être plus fier de faire partie de cette équipe extraordinaire.

 

[...]

Si nous pouvons améliorer la qualité et réduire les coûts pour nos clients, proposer un environnement de travail plus sûr pour nos employés et créer un meilleur produit, nous serons en mesure d'intégrer toutes les idées qui se présentent.

Bob Stevens Président du Conseil d'Administration, Lockheed Martin