avr 20 2006

La Monnaie royale canadienne mise sur l’innovation grâce aux solutions PLM d’IBM et de Dassault Systèmes

Le prestigieux fabricant international de pièces destinées à la circulation et commémoratives réduit ses coûts et ses délais pour la commercialisation de nouveaux modèles

Paris (France) et Ottawa (Canada) — Le 20 avril 2006 — À l’approche de la XXIVe conférence internationale des directeurs de la monnaie qui aura lieu à Paris du 1er au 7 mai, IBM et Dassault Systèmes (indices Nasdaq : DASTY et Euronext Paris : 13065, DSY.PA) ont annoncé aujourd’hui la rationalisation de la conception et de la production des pièces et médailles de haute qualité de la prestigieuse Monnaie royale canadienne (RCM), grâce à leurs solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM, Product Lifecycle Management).

 

La Monnaie royale canadienne, l’un des fabricants de monnaie les plus importants et les plus diversifiés au monde, tire parti des solutions PLM pour encourager l’innovation et l’efficacité métier, afin de satisfaire au mieux ses clients. Elle réalise des gains de productivité sur l’ensemble de son processus de développement produit grâce à CATIA V5, pour la conception de produits en 3D, et à SMARTEAM, pour la gestion des données produit et du cycle de vie.

 

« Notre solution PLM assure l'automatisation et l'intégration de tous nos processus d'ingénierie, de développement de nouveaux produits et d’étude de coûts », explique Neil Hallam, responsable des technologies de l’information de la Monnaie royale canadienne. « La simplification et le contrôle optimisé des processus de modification appliqués à l’ingénierie, ainsi qu’un accès plus facile et plus rapide aux données destinées à être réutilisées, nous a permis de réduire les coûts d’ingénierie et de fabrication. Cette initiative s’intègre parfaitement dans notre politique de rationalisation. »

 

CATIA V5 permet aux ingénieurs de la Monnaie royale canadienne de créer des définitions virtuelles d'une pièce en 3D, ses spécifications techniques, comme son poids et ses dimensions, ainsi que son estampage et de son conditionnement. Grâce à SMARTEAM, RCM intègre à ses processus métier des informations telles que les formules et propriétés des métaux, les spécifications techniques et les données d’estampage et de production. Par ailleurs, grâce à la consolidation de sa propriété intellectuelle en un référentiel unique accessible à tous, à chacun des niveaux des cycles de production et marketing, la Monnaie royale canadienne a accru sa réactivité pour répondre aux demandes de ses clients, en optimisant le développement et la commercialisation de pièces novatrices.

 

« À l’image de nombre d’entreprises, la Monnaie royale canadienne avait une connaissance approfondie de son secteur et de ses processus avant l’initiative PLM, mais disposait de peu de mécanismes pour transformer cet atout en avantage concurrentiel », ajoute Joel Lemke, directeur général PLM Americas.. « Cette innovation de RCM, avec l’adoption des solutions PLM d’IBM et de Dassault Systèmes, prouve qu’une entreprise dynamique peut optimiser ses activités en intégrant son savoir-faire à toutes les étapes de la conception et de la production. »

 

###