"/>

"/>
mar 30 2007

Le mystère de la Grande Pyramide de Kheops enfin élucidé grâce à la 3D temps réel !

La seule théorie sur la construction de la Grande Pyramide simulée grâce aux logiciels 3D de Dassault Systèmes présentée lors d’une conférence 3D temps réel stéréoscopique et interactive Une expérience à partager aussi en 3D temps réel sur : www.3ds.com/khufu

Paris, le 30 mars 2007 - Dassault Systèmes (Nasdaq: DASTY; Euronext Paris: #13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D, et l’architecte Jean-Pierre Houdin dévoilent la première théorie consacrée à la construction de la pyramide de Kheops validée scientifiquement, lors d’une conférence organisée aujourd’hui à la Géode.

Les logiciels 3D temps réel créés et développés par Dassault Systèmes ont permis à Jean-Pierre Houdin de modéliser la pyramide dans l’espace et ainsi réaliser des simulations destinées à étayer le parti pris de l’architecte : la pyramide a été construite de l’intérieur !

Le secret de la pyramide de Kheops en Egypte, unique survivante des sept merveilles du monde antique, fascine depuis toujours. De nombreuses théories ont été avancées mais aucune ne résiste à l’analyse…Il y a 8 ans, à partir d’une intuition, Jean-Pierre Houdin décide de se consacrer à l’élaboration de sa théorie. Huit années de passion et de recherche au cours desquelles il conçoit le chantier de Kheops comme le premier chantier industriel de l’histoire et fait appel aux technologies Dassault Systèmes pour tester ses hypothèses et nourrir sa réflexion. Leader mondial de la 3D, l’entreprise a ainsi relevé le défi d’un des plus grands mystères de l’humanité, en mettant à disposition ses logiciels de 3D temps réel, dans le cadre de son programme de mécénat « Passion for Innovation ». 

Les outils 3D temps réel au service de l’Histoire et de la science

Les logiciels 3D temps réel créés et développés par Dassault Systèmes ont permis à Jean-Pierre Houdin d’entériner la première théorie qui explique intégralement la construction de la Grande Pyramide. Cette théorie repose sur trois piliers : 

  • L’utilisation d’une rampe extérieure pour construire les 43 premiers mètres de la pyramide.
  • L’utilisation d’une rampe interne en spirale courant sous les faces de la pyramide pour la terminer.
  •  L’utilisation de la grande galerie au service d’un astucieux système de contrepoids pour hisser les lourdes poutres de granit (jusqu’à 63 tonnes) des plafonds de la Chambre funéraire du Roi.

« Plus qu’intéressante, la théorie de Jean-Pierre Houdin est à la fois cohérente et révolutionnaire. L’une des grandes qualités de l’architecte, est de prendre les bâtisseurs de l’époque au sérieux. Il les considère comme de grands maîtres de la construction, de véritables ingénieurs », déclare Rainer Stadelmann, égyptologue spécialiste des pyramides, ancien directeur de l'Institut allemand d'Archéologie du Caire.

Docteur Bob Brier, égyptologue, spécialiste mondialement reconnu des momies, ajoute : « s’agissant de la Grande Pyramide, les théories les plus approximatives ont été présentées mais aucune jusqu’à présent ne supporte longtemps l’analyse. La théorie de Jean-Pierre Houdin, par le simple fait de s’appuyer sur une démarche scientifique rigoureuse, étayée par de nombreux indices du terrain, vaut la peine que l’on s’y penche». Ces deux experts soutiendront Jean-Pierre Houdin lors d’une mission scientifique sur le terrain.

« Avoir remis nos pas dans ceux des bâtisseurs égyptien nous a donné une grande leçon d'humilité. Avec le seul recours de leur intelligence et de moyens rudimentaires, ils ont bâti une merveille que la technologie 3D temps réel décrypte enfin », explique Mehdi Tayoubi, Directeur marketing & communication online Dassault Systèmes, responsable du programme de mécénat « Passion for Innovation ».

Lors de la conférence animée par François de Closets à la Géode ce 30 mars, d’autres experts partageant la théorie de Jean-Pierre Houdin, interviennent à ses côtés. Parmi eux, Huy Duong Bui, Membre de l'Académie des sciences et Directeur de recherches à l'Ecole Polytechnique qui a décrypté informatiquement les mesures de microgravimétrie prises sur le site de Kheops sous l’égide la Fondation EDF en 1986 ; Marc Buonomo, Directeur de la division Ouvrages d'art chez Eiffel, chef de projet du viaduc de Millau et Craig B. Smith qui a étudié la programmation et la gestion de la construction de Kheops à la lumière des techniques de gestion de projets modernes.

La collaboration entre Jean-Pierre Houdin et Dassault Systèmes s’inscrivant dans une démarche scientifique, la prochaine étape consistera à effectuer dans les mois à venir une mission sur le terrain, afin d’apporter la preuve formelle à cette théorie.

La plus grande salle de réalité virtuelle relief en 3D temps réel du monde :

Une première mondiale pour Dassault Systèmes et La Géode

S’appuyant sur les solutions 3D Virtools de Dassault Systèmes, sept ordinateurs connectés en réseau reconstituent en relief le chantier de Kheops tel qu’il se présentait il y a 4 500 ans. Ce dispositif permet de naviguer librement à l’intérieur au gré des questions du public. Il s’agit d’une première mondiale qui préfigure les installations et mises en scène du futur, combinant réel et virtuel, grâce à l’immersion en relief et l’interactivité en temps réel.

Dassault Systèmes et La Géode rendront cette expérience accessible au grand public le 24 mai prochain.

Les outils 3D temps réel ou une nouvelle ère pour la communication

Plus qu’une simple démonstration, l’événement organisé à La Géode est l’occasion d’entrer dans une nouvelle ère de communication, la 3D temps réel devenant le media incontournable du XXIème siècle. Son langage universel facilite le partage : la conférence d’aujourd’hui et le site Internet www.3ds.com/khufu s’appuyant sur les mêmes technologies 3D temps réel, permettent au grand public dans le monde entier, de naviguer à sa convenance au cœur de la pyramide et de suivre la démonstration de Jean-Pierre Houdin.

Dassault Systèmes s’est toujours montré innovant et précurseur en étendant de nouveaux champs d’application à la 3D tels que la science, la recherche, l’éducation ou encore l’archéologie. « Cet événement est une illustration de l’étendue et de la diversité des usages que Dassault Systèmes envisage de révéler grâce aux technologies « 3D pour tous », déclare Dominique Florack, Directeur général adjoint stratégie et R&D Dassault Systèmes.