Les solutions PLM d’IBM et de Dassault Systèmes sont au cœur du projet de plate-forme de forage de nouvelle génération associant des compagnies chinoise, brésilienne et norvégienne"/> Les solutions PLM d’IBM et de Dassault Systèmes sont au cœur du projet de plate-forme de forage de nouvelle génération associant des compagnies chinoise, brésilienne et norvégienne"/>
fév 09 2006

Un constructeur de navires et de plates-formes offshore prône l’utilisation du PLM comme une évolution capitale et décisive pour l’industrie

Les solutions PLM d’IBM et de Dassault Systèmes sont au cœur du projet de plate-forme de forage de nouvelle génération associant des compagnies chinoise, brésilienne et norvégienne

Paris (France) – Le 9 février 2006 – IBM et Dassault Systèmes (DS) (indices Nasdaq : DASTY et Euronext Paris : n°13065, DSYPA) l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM - Product Lifecycle Management), annoncent que les solutions PLM d’IBM développées par Dassault Systèmes vont être utilisées pour la conception et la réalisation d’un projet de plate-forme pétrolière multinational mené conjointement par le chantier naval chinois Yantai Raffles Shipyard, la société norvégienne spécialisée dans les technologies de forage offshore Sevan Marine et la compagnie pétrolière nationale brésilienne Petrobras.

 

Le projet complexe SSP 300 (Sevan Stabilized Platform), pour lequel Yantai Raffles construit la plate-forme pétrolière conçue par Sevan Marine, utilise les solutions CATIA, ENOVIA et DELMIA de Dassault Systèmes et incarne les avantages que peut apporter le PLM à l’industrie mondiale, selon Brian Chang, PDG du chantier naval Yantai Raffles. La plate-forme SSP 300 construite par Yantai sera déployée par son client Petrobras.

 

« L’industrie mondiale, et pas seulement les chantiers navals et l’industrie de l’énergie, a atteint un point critique », déclare Brian Chang. « Certaines industries, telles que l’aéronautique ou la construction navale, ont adopté le 3D et le PLM pour transformer leur façon de travailler. Pour réussir dans un environnement mondial marqué par la collaboration internationale, d’autres industriels, qu’il s’agisse de grandes entreprises manufacturières ou de PME, doivent à leur tour adopter ce modèle économique. Le PLM permet de simuler les conditions d’exploitation et ainsi d’améliorer la qualité et d’optimiser les coûts d’exploitation tout au long du cycle de vie des produits. »

 

Louant la puissance de transformation des technologies 3D et PLM lors de DaratechPLANT, une conférence dédiée à l’industrie de l’énergie qui a eu lieu récemment à Houston aux Etats-Unis, Brian Chang a souligné l’urgence d’une telle évolution, que ce soit pour son propre secteur d’activité ou pour d’autres industries. « Les industries manufacturières utilisent en majorité des processus vieux de plusieurs décennies qu’elles rationalisent au moyen de technologies nouvelles. Il ne s’agit pas d’accélérer les anciennes méthodes de travail ni de se soucier de problèmes d’interopérabilité et autres questions de standardisation archaïque, mais bien d’inventer de nouveaux moyens pour parvenir à un développement durable, d’adopter les meilleures pratiques, de respecter les délais de livraison et de réutiliser le savoir-faire. »

 

« Yantai Raffles et Sevan Marine illustrent la capacité de création offerte par le 3D et le PLM », déclare Etienne Droit, Directeur général adjoint, Ventes et Distribution PLM de Dassault Systèmes. « Le 3D et le PLM V5 modifient profondément l’équation entre conception et fabrication, en rendant possible l’innovation et facilitant la réactivité face à l’évolution des besoins du marché et aux conditions de ventes fluctuantes. Le projet SSP 300 est un exemple de solution novatrice sur un marché où près de 80% des projets enregistrent des dépassements budgétaires catastrophiques et des retards énormes. »

 

Récemment encore, l’industrie offshore utilisait des pétroliers aménagés comme plates-formes de production et de stockage en mer. Mais la pénurie de bâtiments réaménageables a modifié le marché des unités flottantes de production, de stockage et de déchargement (FPSO). La plate-forme FPSO SSP 300 est une plate-forme flottante circulaire de grandes dimensions, conçue pour stocker et traiter 300 000 barils de pétrole dans une usine intégrée. Ce projet s’appuie sur les solutions PLM d’IBM pour permettre de mener en parallèle les activités de conception et de construction. L’intégration étroite de l’architecture V5 assure la validation en temps réel de la conception de la plate-forme par rapport à des processus de construction et aux besoins d’analyse. Cette validation simultanée de la conception et de la fabrication minimise considérablement les révisions, très fréquentes dans le domaine de l’énergie.

 

« CATIA V5 est utilisé dans le processus de conception du projet SSP et nous enregistrons actuellement une rapide évolution de nos méthodes de conception en modifiant ce processus métier pour le projet SSP Offshore FPSO/FSO », indique Tom Erik Smedal, chef de projet, Technologies PLM chez Sevan Marine. « Le déploiement à grande échelle de CATIA V5, ENOVIA V5 et SMARTEAM améliorera considérablement notre collaboration au plan mondial. »

 

Sur le marché très compétitif du FPSO, Sevan Marine est une entreprise compacte et puissante qui utilise CATIA V5 et ENOVIA pour gérer ses projets en respectant les délais et les budgets impartis. « Une semaine nous suffit pour effectuer un projet de base avec quelques ingénieurs, dans la mesure où l’environnement PLM V5 réduit les délais de conception conceptuelle de près de 70% », ajoute Tom Erik Smedal.

 

La simulation du processus de fabrication de la plate-forme SSP 300 avec DELMIA, le logiciel de fabrication numérique de Dassault Systèmes, autorise cet échange entre ingénieurs de fabrication et ingénieurs de conception auquel Brian Chang fait référence. « Le 3D est le vecteur de la communication des entreprises d’aujourd’hui et de demain. Nos jeunes ingénieurs, managers et autres cadres considèrent le monde virtuel comme réel et se sentent tout à fait à l’aise avec le 3D », poursuit M. Chang. « Le fait de voir la maquette numérique d’un bateau ou d’une plate-forme avant même le lancement de la construction représente une expérience réellement inoubliable pour nos clients. »

 

« Les fabricants de plates-formes offshore et de navires ont bien compris la valeur que le PLM peut apporter à leurs entreprises. Ils peuvent répondre plus vite aux demandes de leurs clients, améliorant ainsi leur satisfaction tout en réduisant les coûts de développement des produits », ajoute John Porter, Directeur général adjoint des ventes chez IBM PLM. « Avec les solutions PLM d’IBM et de DS, l’équipe globale du projet SSP 300 offre à ses équipes de développement les outils adéquats pour encourager l’innovation durable tout au long de la chaîne de valeur et renforcer sa position de leader sur le marché. »

 

  

###