nov 22 2006

ITER développe l’énergie électrique de demain avec les solutions PLM de Dassault Systèmes

Le futur réacteur nucléaire est conçu avec CATIA et ENOVIA

Paris, le 22 novembre 2006 – Dassault Systèmes (Nasdaq : DASTY ; Euronext Paris : #13065, DSY.PA) annonce que le projet de recherche et développement international ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor), dont le but est de démontrer la possibilité de produire de l’énergie par la fusion des atomes, utilise les solutions PLM de Dassault Systèmes comme plate-forme de développement. Depuis sa création, ITER utilise CATIA pour concevoir le « tokamak », appareil situé au cœur du réacteur. Alors que le projet progresse, d’autres domaines tels que la conception de la structure et des tuyauteries doivent être abordés. C’est pourquoi ITER a décidé d’étendre l’utilisation de la solution CATIA.

« Les solutions PLM de Dassault Systèmes jouent un rôle-clé dans le développement de ce projet. ITER et Dassault Systèmes travaillent main dans la main pour bénéficier des meilleures pratiques de conception et de collaboration déjà mises en œuvre dans différents secteurs industriels. La fiabilité et la précision sont deux éléments décisifs de ce projet », déclare Eric Martin, responsable du bureau d’études. ITER a choisi ENOVIA comme environnement de collaboration utilisé par la communauté de développement ITER. ENOVIA VPLM jouera un rôle critique dans la gestion du vaste volume de données générées dans le cadre du projet. On estime que le réacteur ITER comprendra environ 10 millions de pièces.

« En déployant CATIA et ENOVIA, ITER est en mesure de gérer la totalité du projet au sein d’une unique plate-forme PLM, y compris les disciplines de conception mécanique et d’usine », déclare Bruno Latchague, Directeur Général Adjoint Développement et Support Solutions pour l’Industrie de Dassault Systèmes. « Notre collaboration avec ITER repose sur l’innovation. Le programme international que nous développons ensemble permettra aux partenaires et fournisseurs du projet ITER de gérer avec succès un déploiement global de nos solutions PLM». Tout au long du projet, plusieurs centaines de fournisseurs participeront au développement, à la fabrication et à l’assemblage du réacteur expérimental.

Le projet ITER rassemble sept partenaires (appelés « Parties au projet ITER ») : il s’agit de l’Union européenne (représentée par EURATOM), du Japon, de la République Populaire de Chine, de l’Inde, de la République de Corée, de la Fédération de Russie et des États-Unis.

###