avr 19 2010

Dassault Systèmes renforce son investissement dans le secteur académique et élargit son partenariat avec CAMAQ, le Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale au Québec

Les étudiants du programme Environnement virtuel accèdent gratuitement aux solutions PLM de Dassault Systèmes.

MONTRÉAL, 19 avril 2010 – Dassault Systèmes (Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), a reconduit son partenariat avec le Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale au Québec (CAMAQ) pour l’option Environnement virtuel du programme conjoint de maîtrise en génie aérospatial. D’une durée de trois ans, ce partenariat permet l’utilisation gratuite de 25 licences de l’ensemble du portfolio de solutions de DS, incluant : CATIA, ENOVIA, DELMIA, 3DVIA et SIMULIA. Le laboratoire informatique CAMAQ, situé à l’École Polytechnique de Montréal, est sous la coordination du directeur du département de génie mécanique, le professeur Clément Fortin.

En plus de l’accès aux solutions reconnues de DS, les étudiants du programme ainsi que les professeurs bénéficient d’une grande valeur ajoutée en obtenant une permission illimitée de consulter gratuitement tout le matériel didactique en ligne de DS. À l’issue du programme, chaque étudiant aura également l’opportunité d’obtenir une certification CATIA (DSACP) globalement reconnue. La certification CATIA constitue, dans l’industrie aérospatiale, un atout considérable qui soutiendra avantageusement l’entrée des étudiants sur le marché du travail.

« Ce partenariat avec le CAMAQ nous tient beaucoup à cœur car il concerne la continuité et l’expansion de la relève en aérospatiale au Canada, » a commenté M. François Bouffard, vice-président, Amériques, Communautés et affaires globales chez Dassault Systèmes. « Considérant l’étendue du rayonnement des solutions de DS dans le secteur aérospatial, il est essentiel que les prochaines générations de travailleurs soient familières avec les solutions de pointe de cette industrie qui occupe une place importante au Québec. »

« L’option Environnement virtuel vise à plonger les étudiants dans la réalité du domaine de l’ingénierie, telle qu’elle est pratiquée dans les compagnies, où tout est conçu, testé, validé et même fabriqué de façon virtuelle avant de passer en mode réel, » a déclaré M. Serge Tremblay, directeur général du CAMAQ. « Notre partenariat avec Dassault Systèmes nous donne ainsi un accès privilégié à ces solutions, incontournables dans l’industrie, afin de fournir tous les outils et les ressources nécessaires aux étudiants pour leur permettre de réaliser leur projet et de se préparer au marché du travail. »

L’option Environnement virtuel est offerte à un nombre restreint d’étudiants inscrits dans l’une des six universités offrant le programme conjoint de maîtrise en génie aérospatial : l’École Polytechnique de Montréal, L’École de technologie supérieure, l’Université Concordia, l’Université Laval, l’Université McGill et l’Université de Sherbrooke. Le programme est partagé en une formation théorique et la réalisation d’un projet d’ingénierie, soit la conception, le design et la certification d’un mât de liaison (incluant sa structure et tous les systèmes) pour relier un moteur PW305A au fuselage d’un avion CRJ700, projet soumis par les trois partenaires industriels: Bell Helicopter Textron, Bombardier et Pratt & Whitney Canada.

Le PLM et la conception 3D constituent aujourd’hui une approche incontournable pour les entreprises des secteurs de pointe. Les solutions de DS permettent aux entreprises de définir et simuler numériquement leurs produits, ainsi que les processus et les ressources nécessaires à leur fabrication, à leur maintenance et à leur recyclage, tout en préservant l’environnement.

###