oct 19 2006

Dassault Systèmes au cœur de l’Eco-Design

Dassault Systèmes annonce les lauréats de son concours dédié à l’éco-design. « Light Objects », un concours ayant pour vocation de promouvoir le développement durable

Paris, le 19 octobre 2006 – Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq : DASTY ; Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des premiers fournisseurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM), dévoile aujourd’hui le nom des lauréats de son concours « Light Objects », dont le but est d’encourager les entreprises industrielles à concevoir des produits respectueux de l’environnement. Dassault Systèmes a ensuite réalisé les prototypes virtuels des projets gagnants.

Les projets soumis devaient promouvoir le concept de légèreté selon différentes approches, depuis le choix des matériaux, la consommation d’énergie et la sécurité jusqu’à l’ergonomie et au recyclage. Baptisé « Pulse », le produit vainqueur permet de rationaliser la consommation d’énergie. Son inventeur, le Britannique Daniel Sutherland, explique sa démarche : « Des millions de livres sterling sont gaspillés chaque année par des produits laissés sous tension en mode veille. Pulse a ainsi été imaginé afin de détecter les produits domestiques n’étant pas utilisés et dont la mise hors tension permettrait d’économiser de l’énergie ». En outre, Pulse apprend aux consommateurs à maîtriser leur consommation d’énergie et à respecter les ressources dont ils disposent.

L’Uruguayen Andres Roppa, second au concours, a pour sa part conçu une brosse à dents biodégradable. Fabriqué en amidon de pomme de terre ou de maïs, cet objet a un cycle de vie fermé qui se désintègre à l’usage. Les déchets sont minimes dans la mesure où le mode d’emploi et les informations graphiques sont inscrits en relief sur la brosse proprement dite.  La troisième lauréate a imaginé un parasol équipé de batteries se chargeant à l’énergie solaire pendant la journée et qui exploite l’électricité ainsi produite pendant la nuit, pour éclairer une lampe intégrée. Ana Maia, basée au Royaume Uni, l’a réalisé à l’attention des cafés ou des restaurants disposant d’une terrasse et de tables en extérieur. Il peut bien sûr être utilisé dans un jardin ou un terrain de camping.

Toutes ces inventions montrent comment les solutions PLM de Dassault Systèmes (notamment CATIA et ENOVIA) peuvent être utilisées pour concevoir des objets permettant de réduire les impacts nocifs pour l’environnement. Philippe Forestier, Directeur général adjoint Alliances, Marketing & Communications, déclare : « Dans la mesure où 80% de l’impact environnemental d’un produit est déterminé pendant la phase de conception, le fait de pouvoir l’anticiper apparaît comme essentiel. En utilisant des prototypes entièrement numériques, les concepteurs peuvent évaluer plusieurs options et identifier les solutions qui remplissent de façon optimale les critères économiques, techniques et environnementaux du produit dès le début de la phase de création, avec à la clé une fabrication réussie dès la première fois ».

Lancé en juillet 2006, ce concours international a attiré plus de 700 candidatures. Dassault Systèmes a remis au lauréat et aux finalistes la somme totale de 9 000 dollars, ainsi que des réalisations professionnelles effectuées avec ses logiciels de modélisation 3D. Pour découvrir les finalistes du concours « Light Objects » et en savoir davantage sur Dassault Systèmes et le développement durable, visiter l’exposition « Changer d’ère » se tenant à la Cité des Sciences et de l’Industrie (Paris, Porte de la Villette).

 

Cette exposition débute le 17 octobre 2006 et s’achèvera le 12 août 2007. Pour tout complément d’information :

www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expo/tempo/planete/changerdere/

 

###