mar 18 2008

Dassault Systèmes annonce Abaqus BioRID II de SIMULIA, son nouveau modèle de mannequin numérique destiné à la simulation de crash

L’analyse unifiée par éléments finis permet d’évaluer avec précision et efficacité la sécurité des passagers lors de collisions arrière

Suresnes, le 18 mars 2008 – Dassault Systèmes (NASDAQ : DASTY, Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), annonce la disponibilité d’Abaqus BioRID II (Biofidelic Rear Impact Dummy II) développée par SIMULIA, la marque de Dassault Systèmes spécialisée dans les solutions de simulation réaliste. Le modèle de mannequin 3D mis au point par SIMULIA est notamment utilisé par les constructeurs automobiles au cours de la phase de conception des sièges et des appuie-tête, afin d’évaluer les risques de traumatismes liés aux collisions arrière par « coup du lapin ».

Selon les études menées par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), les traumatismes provoqués par le coup du lapin lors de chocs arrière représentent chaque année, environ 8,5 milliards de dollars pour les assureurs. Le nouveau mannequin BioRID II a été développé et homologué en collaboration avec l’Association allemande pour la recherche automobile (FAT). Associé au mannequin physique BioRID II, le modèle 3D de SIMULIA permet aux équipementiers et fournisseurs automobiles d’évaluer les performances réalistes de sièges complets (assise et dossier) et d’appuie-tête afin de minimiser les traumatismes.

« La simulation réaliste s’avère plus déterminante que jamais pour le développement de sièges répondant aux attentes du marché et conformes aux réglementations en vigueur », déclare Laurent Guérin, responsable méthodes de simulation du groupe ASPG de Faurecia. « Le modèle Abaqus BioRID II se distingue par la précision extrême de ses prévisions et de la corrélation par rapport aux résultats des tests physiques. Nous allons l’intégrer au sein de notre processus de développement de produits. De telles capacités de simulation permettent à Faurecia de concevoir et de fabriquer des sièges et des appuie-tête avec une efficacité accrue, permettant de réduire les traumatismes par coup du lapin lors de chocs arrière ».

« Le nouveau modèle Abaqus BioRID II occupe une place importante dans le développement de nos solutions de simulation pour la sécurité automobile », ajoute Marc Schrank, directeur résistance aux chocs et sécurité des passagers SIMULIA chez Dassault Systèmes. « Des solutions de simulation de la sécurité robustes et précises sont indispensables pour développer la technologie unifiée d’analyse par éléments finis Abaqus permettant  aux équipementiers et fournisseurs du secteur automobile, de bénéficier de la puissance de la simulation réaliste et de la propriété intellectuelle correspondante dans de nombreuses disciplines d’ingénierie ».

Le modèle Abaqus BioRID II s’appuie sur la technologie Abaqus pour représenter la construction complexe du cou et de la colonne vertébrale du mannequin physique BioRID II. Cette technologie de pointe permet de simuler de façon précise et numériquement efficace, l’accélération et la cinématique survenant au niveau de la colonne vertébrale, du cou et de la tête lors d’un choc arrière.

L’association allemande pour la recherche automobile (FAT) est spécialisée dans la recherche scientifique dans les domaines des performances, de la sécurité, des matériaux et de l’efficacité des véhicules automobiles. Parmi les sociétés membres du groupe de travail chargés de la simulation de la sécurité des passagers et des chocs, figurent les constructeurs et équipementiers automobiles Audi, BMW, CRH, Daimler, JCI, Karmann, Keiper, Opel, Porsche et Volkswagen.