déc 08 2006

Dassault Systèmes et le Pôle de Compétitivité System@tic catalysent l’innovation grâce à l’Usine Numérique

Le projet Usine Numérique définit le futur de la production industrielle

Paris, le 8 décembre 2006 – Dassault Systèmes (DS) (Nasdaq : DASTY. Euronext Paris : #13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (Product Lifecycle Management ou PLM), annonce la mise à disposition de sa plate-forme technologique pour les partenaires du projet Usine Numérique de System@tic. Ce projet de recherche est financé par le pôle de compétitivité français System@tic, en vue de favoriser la compétitivité industrielle des entreprises par le biais d’innovations technologiques. Il s’appuie sur les technologies PLM, la R&D et le réseau de partenaires de Dassault Systèmes pour créer un environnement virtuel complet, où les entreprises industrielles pourront procéder au développement, à la fabrication et à la maintenance de tout produit physique. 

« Un pôle d’innovation ne peut exister sans la contribution de partenaires industriels de premier plan. Dassault Systèmes ouvre la voie en faisant preuve d’un engagement sans faille en faveur du pôle System@tic, et en fournissant l’environnement de simulation virtuelle évolutif indispensable à la compétitivité de nos entreprises industrielles », déclare François Loos, Ministre délégué à l’Industrie. 

Le projet Usine Numérique du pôle de compétitivité System@tic regroupe des partenaires industriels tels que Altis Semiconductor, EADS/Airbus, Dassault Aviation ou Renault, des centres de R&D prestigieux (CEA, INRIA, ENS Cachan etc.), ainsi que des partenaires technologiques tels qu’Ilog. La plate-forme DS s’adresse à toutes les entreprises ou tous les centres de R&D souhaitant tirer parti d’une technologie innovante.

« Dans l’industrie des semi-conducteurs où les rendements et le temps de cycle sont essentiels à la compétitivité des entreprises, les processus de fabrication sont particulièrement difficiles à maîtriser. En effet, il est difficile d’intervenir techniquement dans une salle blanche pendant la phase de production », explique Daniel Bertrand, Manager des programmes externes de la société Altis. « La plate-forme Usine Numérique de Dassault Systèmes nous permettra d’affiner des processus délicats en localisant les défauts en temps réel, afin de les isoler et de les traiter immédiatement ».

« Les Unités de productions de EADS pourront tirer un grand bénéfice des avancées en simulation, qui permettront d’optimiser nos gammes et cycles de fabrication complexes, et par conséquent, tout l’investissement nécessaire à notre environnement de production industriel », déclare Bernard Boime, responsable coordination des programmes au centre de recherche EADS France et chef du projet Usine Numérique. « Nous utilisons la plate-forme de Dassault Systèmes pour simuler un poste d’assemblage aile-tronçon central d’un Airbus dans le cadre d’une expérience 3D réaliste et générative. Notre engagement dans le projet nous permet d’orienter les spécifications de développement au plus près de nos besoins».

« Dassault Systèmes s’engage à améliorer la compétitivité des entreprises industrielles. Ensemble, nous pouvons développer et présenter des approches innovantes pour que notre vision commune de l’Usine Numérique devienne réalité pour les entreprises, l’enseignement technique et les centres de recherche », indique pour sa part Bernard Charlès, Directeur général de Dassault Systèmes. « Dans le monde virtuel, le processus de production peut être intégralement simulé et par conséquent sensiblement amélioré, de la prise de commande à l’ajustement de la ligne de production, jusqu’à l’exécution de la fabrication. De nombreux projets concrets tels que le programme Falcon 7X, fleuron de Dassault Aviation, démontrent que les économies réalisées grâce à l’usine numérique compensent dans une large mesure des coûts de main d’œuvre désavantageux, accélèrent l’apprentissage des intervenants qui peuvent gérer des tâches à forte valeur ajoutée, et améliorent la compétitivité des entreprises ».

Le projet Usine Numérique s’appuie sur les technologies de Dassault Systèmes, notamment DELMIA pour la simulation de la fabrication et de la modélisation ; DELMIA Automation pour la modélisation des systèmes de fabrication, l’automatisation et la génération automatique du code pour les moyens de production ; et Virtools pour le rendu 3D de l’Usine Numérique; ainsi que des technologies issues de plusieurs partenaires. Dans le cadre du 1er Forum organisé par le pôle de compétitivité System@tic Paris-Region le 8 décembre 2006, Dassault Systèmes présentera les premières démonstrations de ses développements avec le concours de ses partenaires du projet Usine Numérique.  

###