mai 22 2006

Le déploiement de l’environnement PLM de Boeing ouvre la voie aux solutions de Dassault Systèmes dans le secteur de l’aéronautique

Le PLM V5 contribue à la réussite de l’environnement collaboratif global (CGE) du Programme 787 avec  CATIA, ENOVIA et DELMIA

Paris (France) – Le 22 mai 2006 – Dassault Systèmes (DS) (indices Nasdaq : DASTY et Euronext Paris : 13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM - Product Lifecycle Management), joue un rôle prépondérant pour permettre la réussite de Boeing et de ses partenaires au niveau mondial. L’équipe du programme 787 Dreamliner, s’appuyant sur l’environnement GCE (Global Collaborative Environment), a en effet atteint 25% de la réalisation de la conception du tout nouvel avion. Le GCE a été créé voici deux ans et met en œuvre, à grande échelle, ENOVIA, la solution de gestion collaborative et globale du cycle de vie proposée par DS. Cette solution en constante évolution a joué un rôle prépondérant en permettant d’atteindre l’objectif de définition de produit du programme 787.

Le 787 est considéré comme le plus important projet industriel actuel. Si l’on considère l’ensemble des sous-traitants, l’équipe 787 se compose de sociétés dans près de 25 pays et de 135 sites partenaires de par le monde. La conception du 787 se déroule de façon simultanée sur tous ces sites grâce à l’environnement GCE et à la suite d’outils de Dassault Systèmes. Compte tenu de l’envergure du projet, le volume croissant de données échangées représente un défi de taille qui nécessite des performances élevées et une grande évolutivité de la part de l’architecture V5 proposée par Dassault Systèmes et ce, à tous les niveaux du GCE.

Le développement et la fabrication de cet avion de ligne novateur, réalisé en matériaux composites, ont nécessité la création de nouvelles technologies PLM permettant d’atteindre les objectifs fixés en matière d’efficacité et de productivité. De plus, la prise en compte des processus de fabrication et de maintenance numériques, grâce à la technologie DELMIA, dans l’environnement GCE pour le programme 787 représente une percée industrielle majeure pour l’aéronautique.

« Nous avons fixé des objectifs ambitieux pour le programme 787 Dreamliner, tant du point de vue technologique que de l’intégration. Les systèmes fournis par Dassault Systèmes nous permettent de concevoir, de fabriquer virtuellement et de simuler le cycle de vie de l’avion en collaboration avec nos partenaires dispersés dans le monde entier », déclare Mike Bair, Vice-président et Directeur général du Programme 787, Division Avions Civils de Boeing. « Notre environnement collaboratif est un élément clé des réalisations notables faites par l’équipe ses 24 derniers mois. »

L’environnement GCE illustre la valeur de la collaboration à grande échelle pour la conception de produits, le développement de processus et la simulation de ressources, ainsi que la rapidité de développement et la capacité d’innovation dont peuvent bénéficier les entreprises en déployant un environnement PLM aussi complet que la plate-forme V5 de Dassault Systèmes.

« Il y a deux ans, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure dans le domaine de la gestion du cycle de vie des produits virtuels en collaborant avec Boeing au sein de son environnement collaboratif global. Le travail accompli par l’équipe 787 à ce jour témoigne clairement de notre apport dans la création de ces nouvelles capacités », déclare Bernard Charlès, Directeur général de Dassault Systèmes. « Cette percée repose sur la valeur de notre plate-forme V5 intégrée : CATIA pour la conception, DELMIA pour la production et ENOVIA pour la collaboration globale. Le programme 787 démontre la valeur d’une collaboration efficace, ainsi que l’avantage compétitif qu’elle apporte. »

« Le projet 787 intègre de nombreuses innovations technologiques et représente un progrès majeur dans la conception aéronautique », poursuit Mike Bair. « Les solutions de Dassault Systèmes nous aident non seulement à repousser les limites technologiques, mais également à capitaliser sur le savoir-faire et la propriété intellectuelle que nous créons tout au long de ce processus. »

« Dans la mesure où les différentes équipes travaillent dans un environnement commun, leur collaboration atteint un nouveau degré d’efficacité », déclare Michel Tellier, Directeur en charge des solutions industrielles pour la zone Amériques chez Dassault Systèmes.

 

###