Ce succès souligne l’importance de l’initiative pédagogique lancée par Dassault Systèmes auprès des élèves du secondaire

"/> Ce succès souligne l’importance de l’initiative pédagogique lancée par Dassault Systèmes auprès des élèves du secondaire

"/>
jan 26 2006

Des adolescents australiens remportent une compétition internationale grâce au logiciel CATIA de Dassault Systèmes

Ce succès souligne l’importance de l’initiative pédagogique lancée par Dassault Systèmes auprès des élèves du secondaire

Paris (France) et Sydney (Australie) – Le 25 janvier 2006 – Dassault Systèmes (DS) (indices Nasdaq : DASTY et Euronext Paris : n°13065, DSY.PA), l’un des premiers éditeurs mondiaux de solutions 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM - Product Lifecycle Management), et l’organisme australien REA (Re-Engineering Australia), une association australienne sans but lucratif dont la vocation est de promouvoir les carrières dans le domaine de l’ingénierie, annoncent que le concours « International F1 In Schools » a été remporté par une équipe d’élèves australiens qui ont utilisé le logiciel CATIA pour concevoir et réaliser la maquette de leur Formule 1.

Ces inventeurs en herbe ont utilisé la solution CATIA de Dassault Systèmes pour concevoir et réaliser un bolide qui a parcouru la distance de 20 mètres en 1,133 seconde lors des finales australiennes de novembre dernier. Agé de 14 ans, Alexander Nunn, « ingénieur en chef » de l’équipe des Stingers, constituée d’élèves de la Trinity Grammar School de Melbourne, a déclaré : « Nous avons remporté cette compétition grâce aux nombreuses recherches effectuées avec CATIA. Notre tâche n’a jamais été vraiment très complexe. » Le Forum REA soutient l’utilisation de CATIA dans les établissements secondaires car c’est le logiciel le plus couramment utilisé dans des secteurs industriels qui représentent les principaux débouchés pour les ingénieurs qualifiés, notamment dans les domaines de l’automobile ou de l’aéronautique.

Peter Clinton, professeur de technologie de l’équipe des Stingers, ajoute : « Les élèves qui ont essayé d’autres solutions ne cachent pas leur enthousiasme. Par sa simplicité d’emploi, CATIA leur permet en effet de découvrir par eux-mêmes de nouvelles fonctions et méthodes, la version éducative du logiciel n’ayant rien à envier à celle qu’utilisent les ingénieurs de haut niveau dans des projets de dimension mondiale. Cet environnement constitue un domaine d’exploration sans limite pour la créativité des enfants. »

« L’utilisation de CATIA pour motiver les équipes et structurer leur travail a joué un rôle prépondérant dans ce succès », déclare Paul Bray, responsable du Forum REA. « Nous sommes sur le point d’étendre cette initiative à des classes plus jeunes, car nous savons que l’intérêt pour la technologie s’éveille bien avant le lycée. Pour cette prochaine étape, nous demanderons une nouvelle fois à Dassault Systèmes de nous fournir le catalyseur technologique du succès : nous avons en effet décidé d’utiliser « Cosmic Blobs », le logiciel de conception 3D développé par Dassault Systèmes à l’attention des jeunes créateurs et récompensé à de nombreuses reprises. »

« La mondialisation de l’économie est à l’origine de nombreuses initiatives régionales qui visent à soutenir l’emploi dans les hautes technologies et l’innovation au plan local par le biais de projets éducatifs », déclare Philippe Forestier, Directeur Général Adjoint, Alliances, Marketing et Communication de Dassault Systèmes. « Nous sommes ravis de sponsoriser le Forum REA qui est à ce jour la plus réussie et la plus aboutie de toutes les initiatives de ce type. »

Agés de 11 à 18 ans, les élèves participants étaient invités à concevoir, réaliser et faire concourir des maquettes de Formule 1 fonctionnant au dioxyde de carbone dans le cadre d’une initiative visant à stimuler l’inventivité des adolescents. C’est l’équipe australienne des Stingers qui a remporté à Londres la finale de cette compétition internationale.

 

###